Un mois après avoir découvert le cadavre d’un père de famille à son domicile, des policiers ont découvert celui de sa compagne dans la fosse septique, à Stenay (Meuse). Selon les premiers éléments recueillis, les enfants du couple auraient tenté de dissimuler leurs corps.

©AFP

Que s’est-il passé au domicile de cette famille ? Jeudi, des policiers ont retrouvé le corps d’une mère de famille disparue depuis le mois de juin dernier. Son cadavre a été découvert au fond de la fosse septique de son logement à Stenay, dans la Meuse. "Même si le corps est dégradé, il y a la même corpulence, la même taille, un piercing et une trace de tatouage" correspondant à la description de la personne recherchée, a assuré le procureur de Verdun, Yves Clair.  Une découverte d’autant plus intrigante que celle-ci intervient un mois après que le corps du père de famille a été retrouvé chez eux. En janvier dernier, les enquêteurs ont en effet trouvé le cadavre de cet homme mort d’une crise cardiaque.

Ils ne voulaient pas être séparésSon corps n’avait cependant pas été découvert aussitôt après son décès, mais seulement le lendemain. Ses trois enfants, âgées de 4, 8 et 11 ans avaient en effet pris la lourde décision de ne rien dire pour ne pas risquer d’être séparés et placés en foyer d’accueil. Pendant 24 heures, ils ont ainsi fait comme si de rien n’était et sont allés à l’école le plus normalement possible. Tous les trois vivaient seuls avec leur père depuis que leur mère était supposée avoir quitté leur domicile familial en juin 2013. C’est finalement l’une des fillettes de la fratrie qui avait fini par alerter l’une de ses enseignantes, laquelle a ensuite prévenu les autorités. Aussitôt après avoir trouvé le cadavre du père, les enquêteurs en charge de l’affaire ont entreprise de retrouver la trace de la mère.

Publicité
Une "manouvre de dissimulation"?Leurs recherches se sont soldées par la découverte jeudi du cadavre de cette ambulancière de 37 ans dans la fosse septique du domicile familial. Ceux-ci vont désormais s’atteler à déterminer dans quelles circonstances cette mère de famille est décédée et comment son corps s’est retrouvé à cet endroit. Cette une découverte "pas naturelle" qui semble indiquer "une manœuvre de dissimulation" a souligné Yves Clair. Placé depuis le mois de janvier, les enfants du couple devraient quant à eux faire l’objet d’un véritable dispositif psychologique. Les enquêteurs vont également tenté de découvrir si tous les trois sont liés de près ou de loin au décès de leur mère.

Vidéo : ils restent seuls pendant 24 heures après le décès de  leur père

Publicité