La jeune femme avait été retrouvée en début de semaine assassinée dans son appartement, son corps dissimulé dans une valise. A ce jour, quatre personnes sont en garde à vue.

Trois garçons et une jeune femme âgés d’une vingtaine d’années sont interrogés dans les locaux de la SRPJ de Toulouse et vont être présentés au parquet cet après-midi. "Deux personnes, un couple, se sont présentées d’elles-mêmes aux service de police. La troisième personne, un jeune homme, nous avons dû aller la chercher", indique une source policière. Aucune précision n’a été donnée sur l’identité et le degré d’implication de ces personnes. Mais il semblerait que ce dernier soit le meutrier. La victime a été rouée de coups par deux des personnes interpellées, d'après le procureur.

Une affaire de drogue

 "L’enquête a été élargie des chefs notamment d’atteinte à l’intégrité d’un cadavre et modification d’une scène de crime", a annoncé le procureur de la République. Un des gardés à vue affirme ne pas avoir été présent lors du crime mais aurait été recruté pour aider à dissimuler le corps selon le Parisien. A leur arrivée les pompiers avaient découvert l’appartement soigneusement calfeutré.

Une histoire de drogue serait à l’origine du drame ; la jeune étudiante aurait contracté une dette s’élevant à 6000 euros, selon le procureur.

Les résultats des tests ADN n’ont toujours pas permis d’identifier le corps même si la SRPJ de Toulouse n’a aucun doute sur l’identité du cadavre.

Publicité
Eva Bourseau, une étudiante de 23 ans, avait déserté la faculté depuis quelques mois, faisant beaucoup la fête ces derniers temps. Plusieurs de ses proches affirment que son goût pour les produits stupéfiants s’était accentué ces derniers temps.

Vidéo sur le même thème : Impressionnante course poursuite aux alentours de Toulouse entre policiers et trafiquants de drogue 

mots-clés : Toulouse, Meurtre
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité