Dans un entretien accordé à Ouest-France, Maître Jean-Marc Florand, l'avocat des parents d’Alexia, s’est exprimé sur les aveux de Jonathann Daval. "Très loin des réalités objectives", selon lui.

"On n'est pas au bout de nos surprises". Pour Maître Jean-Marc Florand, cela ne fait aucun doute. Jonathann Daval, mis en examen pour "meurtre sur conjoint" et placé en détention provisoire, a, certes, indiqué avoir étranglé sa femme Alexia Daval, mais ses aveux "ne collent pas à la réalité", a confié l'avocat dans les colonnes du quotidien.

De possibles complices ?

Selon lui, le jeune homme de 34 ans a "peut-être avoué ce qu'on voulait entendre de lui". Sauf qu’il continue de s’interroger... D’une part, sur le fait que Johnathann Daval ait éventuellement pu bénéficier du soutien d’un complice, voire d’un coauteur. D’autre part, sur la notion même de "meurtre sur conjoint". Elle pourrait, hypothétiquement, "se transformer en assassinat en raison d'une préméditation ?", poursuit-il en posant la question. Une posture dubitative pour laquelle Maître Jean-Marc Florand avait déjà opté fin janvier dernier, au lendemain des aveux de Jonathann Daval. Lequel, pour rappel, nie toujours avoir brûlé la dépouille de sa femme retrouvée en octobre dernier à Gray, en Haute-Saône.

Et si, tel que Jean-Marc Florand l’indique, les aveux de Jonathann Daval le "réjouissent, comme tout le monde", ils ne constituent, selon lui au final, qu’ "un début vers le chemin de vérité".

"Un nouveau Jonathann, calculateur et violent"

De fait, il s’agit, selon lui, d’une affaire qui "sort de l’ordinaire". Et de préciser toujours dans les colonnes de Ouest-France : "Jonathann adorait sa femme. Ce n'est pas un homme violent. Sa personnalité pose forcément question. Ce Jonathann meurtrier, personne ne le connaît"… "C'est un nouveau Jonathann, calculateur et violent, l'homme le plus détesté des Français aujourd'hui, que les parents découvrent"…"Il va falloir réentendre régulièrement Jonathann, vérifier ses dires, faire une reconstitution sur place".

N’éluder aucune piste

A l’issu de cette interview, Maître Jean-Marc Florand n’a pas hésité à indiquer que selon lui, il conviendrait de "fermer toutes les portes" pour mener à bien cette enquête, mais surtout d’explorer toutes les pistes. A commencer par une autre affaire : celle de Yannick Chevallier, retrouvé mort d’une balle dans la tête dans un cabanon de jardin début janvier tout près de Gray.

Publicité
En effet, bien que la disparation de ce dernier ait été qualifiée de suicide, l’avocat de la famille Daval a souhaité qu’un prélèvement ADN soit effectué afin de le comparer à celui retrouvé près du corps d’Alexia. Un ADN qui demeure, à ce jour, non identifié précise Le Point, mais sur lequel l’avocat s’interroge. "Y a-t-il un lien entre ce suicide et la mort d'Alexia ? Parfois, le hasard est redoutable".

En vidéo - Affaire Daval: quelles suites ?

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité