Peu à peu, le meurtre d’Alexia Daval commis dans la nuit du 27 au 28 octobre dernier, se révèle dans ses plus sordides détails. Une chronologie a été établie.

C’est un début de réponse pour les proches d’Alexia Daval, qui attendent de comprendre ce qu’il s’est passé dans la nuit di 27 au 28 octobre. Au cours de sa garde à vue en début de semaine, le gendre d’Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, Jonathann Daval a livré sa version des faits au cours de sa cinquième audition et finalement avoué le meurtre de son épouse 

Alors qu’ils viennent de rentrer d’une soirée raclette avec la famille d’Alexia Daval, la jeune femme enfile un short et un sweatshirt pour se mettre à l'aise. Une dispute éclate. Jonathann assurera aux enquêteurs, comme le révèle BFM, qu’ils échangeaient de manière assez violente par SMS depuis quelques semaines. Selon le trentenaire, ces tensions portaient sur leur désir d’enfant. 

La dispute serait devenue violente, d'après Jonathann Daval, qui décrit son épouse comme "hystérique". Le mari aurait alors perdu le contrôle puis étranglé la jeune femme. Au lendemain du drame, il avait d'ailleurs expliqué des traces de morsures et de griffures sur ses mains par une dispute. Quant à Alexia Daval, elle a été retrouvée avec les ongles retournés.

Face au corps sans vie de sa femme, Jonathann Daval assure être désemparé et lui enfile une paire de chaussures de courses. 

La phase de la dissimulation

Vers 1h30 du matin, Jonathann Daval décide de rapatrier sa voiture de fonction dans le garage. C’est pour cela qu’un voisin a entendu du bruit à ce moment-là et que la balise du véhicule s’est activée. Une fois à l’abri des regards, il charge le corps recouvert d’un drap.

Le trentenaire attend 8 heures du matin avant de le déplacer dans un bois près d’Esmoulins. Il soutient avoir roulé "sans idée précise" et nie toujours avoir mis feu à la dépouille. Une affirmation à laquelle les enquêteurs n'adhèrent pas vraiment.

Jonathann Daval prend ensuite  soin de se construire une solide défense. Depuis le téléphone de sa femme, il envoie un message à sa soeur indiquant qu’elle passera la voir. De son côté, il se déplace dans Gray. Il passe chez son employeur récupérer une imprimante, mais aussi chez ses parents et ses beaux-parents. Il envoie d’ailleurs à sa belle-mère des messages pour lui demander si elle a des nouvelles d’Alexia, feignant de commencer à s’inquiéter de ne pas la voir revenir.

Publicité
Cet empressement, c’est aussi ce qui mettra la puce à l’oreille des enquêteurs, qui 48 heures après le drame ont d’ailleurs placé Jonathann Daval sur écoute. Il est aujourd'hui mis en examen pour meurtre sur conjoint et risque la prison à perpétuité. 

Vidéo : Randall Schwerdorffer : "Il n'y a pas d'accident, Alexia Daval a été victime d'un crime et c'est inacceptable"

mots-clés : Alexia daval, Meurtre, Drame
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité