Après trois mois de mensonge Jonathann Daval a avoué, le 30 janvier dernier, le meurtre de sa femme Alexia. Le trentenaire a été acculé par trois éléments preuves. 

Jonathann Daval doit être entendu ce jeudi par le juge d’instruction au tribunal de Besançon, après ses aveux il y a près d’un mois. Si le mari d’Alexia Daval est passé à table c’est grâce à trois éléments que lui ont présenté les autorités.

Le premier d’entre eux n’est autre que le propre témoignage de Jonathann Daval. Ce dernier était le seul à assurer que son épouse était partie courir ce matin d'octobre. Un premier témoin avait d’abord confié aux autorités avoir aperçu la jeune femme avant finalement de revenir sur ses dires. Résultat, personne d’autre n’était en mesure d’affirmer que la victime avait quitté son domicile le dimanche matin.

Quand la science parle

Jonathann Daval a également été acculé par deux preuves matérielles. Sur le corps en partie calciné d’Alexia Daval, retrouvé deux après sa disparition, ils ont retrouvé des fibres de draps appartenant au couple. Comme le précisait Le Parisien peu après les aveux du trentenaire, c’est la mère de la jeune femme qui a reconnu les draps de sa fille. 

Enfin, dernière preuve qui a eu fini de convaincre les enquêteurs de la culpabilité de Jonathann Daval : sa voiture de fonction. Les informations obtenues grâce aux éléments électroniques ont permis de confirmer qu’elle avait été déplacée la nuit du drame. Le technicien informatique a par la suite expliqué qu’il avait mis le véhicule dans le garage pour pouvoir y charger le corps sans vie de son épouse.

Publicité
Par ailleurs, autour de l’endroit où été retrouvé le corps d’Alexia Daval, les enquêteurs ont relevé des traces de pneus. Elles correspondent au véhicule de fonction de Jonathann Daval. Le trentenaire est mis en examen pour meurtre sur conjoint.

Vidéo :Le Grand Oral de Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité