Une semaine après les aveux de Jonathann Daval, l’avocat des parents d’Alexia Daval, Jean-Marc Florand, s’est exprimé dans Ouest-France. Selon lui l’affaire est loin d'avoir révélé tous ses mystères.

"On n’est d’ailleurs probablement pas au bout de nos surprises". C’est de cette façon que Maître Jean-Marc Florand, l’avocat des parents d’Alexia Daval, a commenté l’affaire dans Ouest-France, une semaine après les aveux de Jonathann.

Si Isabelle et Jean-Marc Fouillot se sont abstenus de tous commentaire depuis les révélations, leur conseil estime que leur gendre, écroué et mis en examen pour meurtre sur conjoint a encore beaucoup à dire. "Ces aveux (…) pour partie, ne collent pas à la réalité. Jonathann a peut-être avoué ce qu’on voulait entendre de lui. Je ne doute pas qu’il soit dans le générique, mais à quelle place ?", se demande Jean-Marc Florand. 

L’avocat estime que l’hypothèse d’une complicité n’est pas encore tout à fait exclue et précise d’ailleurs que cela pourrait changer la qualification retenue pour la mise en examen de Jonathann Daval : "A-t-il bénéficié d’un complice ou d’un coauteur ? La qualification de meurtre sur conjoint va-t-elle se transformer en assassinat, en raison d’une préméditation ?"

Une autre affaire à rapprocher ?

Jean-Marc Florand, comme il l’avait fait la semaine dernière, évoque également une autre affaire qui s’est déroulée à Esmoulins, peu de temps après la découverte du corps d’Alexia Daval fin octobre : un homme de 38 ans, Yannick Chevalier, a été retrouvé mort, une balle dans la tête. Les autorités ont conclu à un suicide mais l’avocat souhaiterait que l’ADN de ce dernier soit comparé à un autre ADN "encore non identifié" et retrouvé près du corps d’Alexia Daval. "Dans une commune de 140 habitants, où il ne s’est rien passé depuis la venue de Louis XIV, avoir deux morts violentes à quelques centaines de mètres de distance, c’est surprenant. Ce suicide présente des doutes, même si M. Chevallier est toujours présumé innocent", estime Jean-Marc Florand.

Publicité
Outre cette hypothèse, les parents d’Alexia Daval doivent aujourd’hui surmonter les terribles aveux de leur gendre qu’ils ont épaulé et soutenu : "C’est un nouveau Jonathann, calculateur et violent, l’homme le plus détesté des Français aujourd’hui, que les parents découvrent…"

Vidéo : Affaire Daval: quelles suites ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité