Mettons fin à la violence, parlons-en librement !

Une femme sur cinq déclare avoir subi des violences sexuelles et 80% des violences débutent avant l’âge de 18 ans (enquête récente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie). Je crois qu’il est grand temps de lever le voile sur les violences et de sortir de ce tabou qui enferme, isole et détruit des vies entières.

Les violences sexuelles regroupent le viol, l’inceste, le harcèlement sexuel, la prostitution, l’excision, l’exhibition. Si l’on se réfère aux études menées, plus de 75.000 femmes seraient violées chaque année en France, soit 200 par jour et 2 millions de personnes ont été victimes d’inceste. Ces chiffres sont bien en deçà de la réalité car nombreux sont celles et ceux qui ne parlent pas. Fumer tue, la route tue, les violences aussi et pourtant très peu de campagnes de sensibilisation sont réalisées. En 2013, 121 femmes sont décédées à la suite de violences conjugales, soit une femme tuée tous les trois jours en France par son conjoint ou ex-conjoint. Dans le même temps, 25 hommes ont perdu la vie du fait de leur conjointe (toutefois 17 d’entre eux étaient violents avec leur compagne) et deux enfants par jour meurent de maltraitances. Unissons nos forces pour lutter contre ce fléau, informons, parlons, ne laissons pas la violence se banaliser.

Le livre Les voix des femmes donne la parole à dix femmes qui ont subi le viol, l’inceste et d’autres formes de violences. Certaines témoignent pour la première fois, avec beaucoup d’émotion et de pudeur. Elles ont souhaité le faire afin que chacun prenne conscience de l’ampleur des souffrances qui, bien souvent, ne guérissent pas. Dix témoignages pour parler. C’est bien là l’essentiel : parler. Parce que c’est le début d’une reconstruction, d’un chemin, qu’elles prennent en toute liberté. Dire, pour que l’on entende bien tous, que ces comportements, ces actes barbares, doivent être punis et que des solutions doivent être trouvées pour "soigner" cette violence.

À travers ce livre, qui se présente davantage comme un documentaire, je définis les différentes formes de violences sexuelles : viol, inceste, excision, qui nous montrent l’engrenage de la violence et la reconstruction, quand elle est possible. Il nous informe des dernières lois mises en place et propose une liste ciblée d’associations, tout en nous rappelant les conséquences des violences sexuelles. Il aborde également largement l'impact des violences sur les enfants, les troubles du comportement liés à la violence, les cas de soumissions chimiques et comment réagit le cerveau face à la violence.

La porte-parole du Collectif Féministe Contre le Viol Marie-France Casalis a contribué à la préface du livre et la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem à la 4ème de couverture.

Les voix des femmes est une campagne de communication inédite afin de lutter contre les violences sexuelles envers les femmes. Sous l’impulsion de l’association Unissons nos voix, plus de 60 artistes féminines se sont réunies en chanson dans le but de mettre en lumière ce fléau. Le single de la reprise de la chanson "No woman, No cry" sortira le 8 mars 2015 en téléchargement.

Le livre sera disponible sur demande pour avril 2015 auprès de l’éditeur ou de l’auteur - 16 € - Editions Sudarènes : http://www.sudarenes.com/ecrivain_55.htm, sortie nationale en librairie en septembre. Pour l'achat d'un livre, 2 € seront reversés à l'association "Unissons nos voix" qui, entre autres, crée des ateliers d’écriture pour aider les femmes victimes de violence. Retrouvez toutes ces informations sur mon site : www.nathaliecougny.fr ou joindre le Collectif Féministe Contre le Viol au 0 800 05 95 95.

Tous ensemble !