Depuis dimanche, l’ensemble de l’Hexagone est en proie à un pic de chaleur et des seuils de canicule sont même attendus dans certaines villes. Planet fait le point sur les conséquences de ces températures très élevées.

Il fait chaud. Après un printemps plus que maussade et aux allures d’automne, l’été est bel et bien arrivé. Fini la pluie et le froid, l’heure est aux températures estivales et même à la canicule. Depuis dimanche, des pics de chaleurs ont en effet été enregistrés sur l’ensemble de l’Hexagone. Et alors que le thermomètre devrait encore grimper dans les jours à venir, certaines villes s’apprêtent à dépasser les seuils de canicule. Ce lundi est même d’ores et déjà annoncé comme étant la journée la plus chaude du mois de juillet.

Trains ralentis dans trois régionsConséquence des ces fortes chaleurs :dès dimanche des retards ont été enregistrés sur le réseau ferré. Par mesure de précaution, le Réseau ferré de France (RFF) a demandé ce lundi à la SNCF d’imposer des limitations de vitesse dans trois régions : l’Ile-de-France, la Picardie et les Pays de la Loire."La dilatation des rails nous oblige à une modification du plan de transport", prévient ainsi un communiqué  tandis qu’un porte-parole de la SNCF a expliqué : "La mesure nous a été demandée à 13h30 par Réseau ferré de France (RFF). On lève le pied pour ménager le matériel". Le Parisien prévient par ailleurs que "Les TVG, eux, ont été contraints de rouler à 240 km/h au lieu de 300km/h, toujours dans ces trois régions" et que "Thalys ou Eurostar ont enregistré un retard d'environ dix minutes". Selon le quotidien, "Il est fort probable que cette mesure soit reconduite les jours prochains, si la chaleur perdure afin de garantir au maximum la sécurité des voyageurs".

Alerte à la pollution en Ile-de-FranceExposée à de fortes concentrations d’ozone supérieures au premier seuil d’alerte, l’Ile-de-France a été placée en alerte à la pollution par Airparif. Selon ce réseau chargé de surveiller les niveaux de pollution en région parisienne, ce dépassement du seuil d’alerte devrait durer "au moins 24 heures" et serait notamment dû au temps chaud et ensoleillé (35 degrés) et à l’absence de vent qui ne favorisent pas la dispersion des polluants. La préfecture de police recommande ainsi vivement aux enfants et aux personnes âgées d’éviter les efforts physiques intenses et les déplacements. Elle invite par ailleurs les automobilistes à "réduire leur vitesse" et à "contourner l'agglomération de Paris, pour le trafic de transit".

Publicité
Des précautions à prendre pour les personnes fragilesEt alors que les épisodes de canicules peuvent s’avérer très dangereux pour les personnes dites fragiles comme les enfants et les personnes âgées, le ministère de la Santé a publié sur son site toute une série de recommandations pour traverser ces quelques jours de très fortes chaleurs sans encombre. Il est ainsi notamment conseillé d’éviter de sortir entre 11 heures et 21 heures, de penser à bien s’hydrater, d’aérer les pièces aux heures les plus fraîches (à l’aube et à la tombée de la nuit), et d’éviter de trop se dépenser physiquement.  

Les prévisions météo de la semaine :

 

Publicité