C’est désormais sûr et certain : l’année qui vient de s’achever a été la plus chaude en France et en Europe depuis le début des relevés météorologiques.

Un record battu : 2014 est l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis 1900, date des tous premiers relevés météorologiques. Et alors que les prévisionnistes s’en doutaient depuis quelques semaines, Météo France a confirmé leurs impressions lundi. L’agence a en effet publié son bilan annuel et selon ce document, la température annuelle sur l’Hexagone était de 13,8°C, soit 1,2°C de plus que la normale (mesure sur la période allant de 1981 à 2010). Concrètement, quasiment tous les mois de cette année ont affiché des températures nettement supérieures aux normales de saison, "à l’exception des mois de mai et juillet, proches des normales, et du mois d’août, particulièrement frais", rappelle Météo France.

Publicité
La tendance au réchauffement climatique ne faiblit pasUne forte augmentation qui a également eu lieu en Espagne, en Allemagne, en Belgique et en Grande-Bretagne. Dans ces quatre pays, la température moyenne annuelle aurait dépassé la normale de 1,4°C, précise l’organisme. Mais si ces records ont fait la part belle aux adeptes des vêtements légers, elles n’en illustrent pas moins une réalité inquiétante : le réchauffement climatique se poursuit. Météo France souligne d’ailleurs que les 15 dernières années les plus chaudes de France ont toutes été enregistrées au cours des 25 dernières années.

Vidéo sur le même thème : Le bulletin météo du 18 août 2050 enregistré par la présentatrice Évelyne Dhéliat

Publicité
Publicité