Agée de 42 ans, Mazarine Pingeot est mère de trois ans et partage la vie de Didier Le Bret, l’ancien ambassadeur de France en Haïti qui vient de se lancer en politique sous les couleurs du PS.  Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur la fille de François Mitterrand. 

Son compagnon, un futur député PS ?

Mazarine Pingeot partage actuellement la vie de Didier Le Bret. Deux ans après sa séparation avec le père de ses trois enfants, la fille de François Mitterrand s’est affichée sur la Croisette lors du dernier Festival de Cannes au bras de son nouvel amoureux. Une apparition rare et bien évidemment très remarquée par les paparazzis.

Le couple devrait cependant être amené à se montrer davantage dans les mois à venir. Un an après sa nomination au poste de coordinateur national du renseignement, l’ancien ambassadeur de France en Haïti se rêve en effet député. Aussi, a-t-il décidé d’être candidat aux prochaines élections législatives, sous les couleurs du PS dans la 9e circonscription des Français de l’étranger (Afrique du Nord et de l’Ouest), révèle Le Canard Enchaîné cette semaine.

Elle a été en couple avec un animateur télé

Avant de rencontrer le père de ses enfants, Mohamed Ulad-Mohand, et bien avant d’être en couple avec Didier Le Bret, Mazarine Pingeot a partagé la vie d’Ali Baddou. L’écrivain français et l’animateur de télévision sont restés six ans ensemble, de 1992 à 1998.

Sa relation particulière avec son père

Il était "un super père. Un peu trop laxiste, dans le sens où il n’était peut-être pas assez sur le ‘non’", récemment confié Mazarine Pingeot au magazine ELLE.

A lire aussi - Politiques : leurs vrais et faux enfants cachés

"Comme j’ai grandi dans une famille en dehors de toute vie sociale, parce que cachée, j’ai peu de souvenirs de gestes anodins. J’avais conscience que je ne devais pas être vue. Me balader et faire les courses avec mon père, ça ne m’est jamais arrivée, a-t-elle expliqué. Ces milliards de petites choses qui constituent le quotidien des enfants, mais aussi une forme de transmission ordinaire, je ne les ai pas connues avec lui…".

Elle soutient François Hollande

Professeur de philosophie à l’université, Mazarine Pingeot ne cache pas qu’elle soutient le président socialiste. "Oui, je soutiens François Hollande. Je trouve qu’on est très injuste à son égard. La critique est sans doute méritée mais pas sa violence et je pense qu’on est en train de faire le lit du Front National", a-t-elle déclaré en mai dernier au micro d’Europe 1.

Sa mère n’était pas "une victime"

Publicité
Alors que sa mère, Anne Pingeot a vécu une longue histoire d’amour secrète avec l’ancien président François Mitterrand, sa fille l’assure aujourd’hui : elle n’était pas "une victime". "Elle n’a pas subi une situation de femme dans l’ombre, elle l’a choisie, a-t-elle souligné auprès de ELLE. Dans cette configuration, les bénéfices sont énormes. Quand elle est cachée, l’histoire d’amour est magnifique, la passion est constamment reconduite. On ne se repose jamais sur une routine, puisqu’il y a toujours des obstacles à franchir". Et Mazarine d’ajouter : "Alors même qu’elle partageait une vie quotidienne avec mon père, ma mère a un caractère sauvage qui lui aurait rendu la tâche désagréable si elle avait dû être l’épouse du président".

 

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité