L’humoriste a provoqué un tollé sur la toile mardi en ironisant sur ce drame qui a couté la vie à 150 personnes. Mercredi, il a tenté de se défendre, à sa manière, sur Twitter.

C’était de l’humour noir. C’est en tout cas ce qu’a fait valoir Stéphane Guillon mercredi à propos de sa blague sur le crash de l’A320. Le soir du ce dramatique accident d’avion, l’humoriste avait publié sur Twitter, un message qu’il voulait amusant mais qui a eu l’effet inverse. "On me dit que l’Airbus de la compagnie Germanwings avait été affrété par TF1 pour la saison 2 de Dropped. C’est une connerie ?", avait-il posté sur le réseau social, faisait ainsi un parallèle entre ce crash et celui survenu il y a deux semaines en Argentine. Une sortie qui avait déclenché l’ire de nombreux internautes.

A lire aussi Les (très) mauvaises blagues de Stéphane Guillon et Lionnel Luca sur le crash de l’A320

"L’esprit Hara-Kiri est bien mort"

Publicité
Aussi, l’humoriste a tenté de se justifier mercredi. "Ces tartuffes qui pleurent Charlie Hebdo et hurlent avec la meute au moindre trait d’humour noir. L’esprit Hara-Kiri est bien mort", a-t-il posté sur Twitter. Un message qui se voulait explicatif qui a également taclé ses détracteurs. Pas sûr donc que cela ait suffi à calmer la colère des internautes. "Si un avion s’écrase un mardi, vous pouvez commencer à rigoler le mardi d’après. Huit jours, un crash, c’est huit jours", a lâché Stéphane Guillon dans l’un de ses derniers spectacles, rapporte Metronews.

 Vidéo sur le même thème : Le tweet de Lionnel Luca déchaîne les parlementaires