L’opération d’évacuation de la prison de Maubeuge a débuté dans la nuit de jeudi à vendredi après une coupure de courant, causée par un incendie.

Vague de panique jeudi après-midi au centre pénitentiaire de Maubeuge (Nord), inauguré en 1990 et situé à 80 km de Lille. Vers 15 heures, un incendie s’est déclaré dans l’un des bâtiments de la prison. Selon les premiers constats, un court-circuit se serait produit sur l’installation électrique d’un atelier. Si les autorités ont déclaré qu’aucune victime n’était à déplorer, les flammes ont tout de même ravagé une partie des locaux, étendus sur deux étages. Les pompiers sont intervenus afin d’éviter la propagation du feu, et à 17 heures ce dernier a été totalement maîtrisé. L’incendie a endommagé tout le réseau électrique de l’enceinte, contraignant le personnel du centre pénitentiaire à évacuer les 400 détenus vers d’autres établissements.

"Un black-out total"

 "Il y a eu un feu électrique au niveau de la maintenance, qui a endommagé un câble à haut voltage de 20.000 volts" a déclaré le secrétaire régional de l'Ufap-Unsa justice Laurent Scassellati à l’AFP. Le centre s’est ainsi retrouvé dans un "black-out total", sans éclairage ni système de surveillance. Selon Laurent Scassellati, ses collègues devaient "procéder à l'évacuation totale de la population pénale, vers les autres établissements de l'interrégion". Dans le même temps, les équipes d’ERDF se sont rendus sur place afin de réparer l’installation électrique qui a été détériorée. Au vu de la situation, la solution de l’évacuation a été choisie vers minuit par les responsables du centre pénitentiaire.

Une évacuation en plusieurs phases

Publicité
Une fois la décision prise, les policiers se sont postés aux quatre coins de la ville de Maubeuge afin de procéder à la régulation du trafic. Les convois qui ont transporté les détenus ont été placés sous escorte. Les détenus les plus dangereux ont été emmenés dans des fourgons tandis que le reste des détenus ont été transportés en autocar. Au total, 200 détenus ont été transférés dans la nuit de jeudi à vendredi vers d’autres centres pénitentiaires tels que Douai, Amiens et Sequedin. Le reste des prisonniers devrait être évacués dans la journée de vendredi.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Incendie, évacuation
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité