Après l’Elysée au printemps dernier, c’est au tour de Matignon de vendre une partie de sa cave aux enchères. A saisir ici, des grands crus devenus trop chers pour être servis à table. Avis aux amateurs.

Matignon se sépare d’une partie de sa cave. Après l’Elysée en mai dernier, c’est au tour de l’hôtel de Matignon de vendre certaines de ses précieuses bouteilles. La vente aux enchères aura lieu ce vendredi et verra donc des grands crus proposés aux plus offrants. Il s’agit de bouteilles « isolées » ou « en petites séries » qui ne peuvent être servis si les convives sont trop nombreux autour de la table, explique Claude Bluzet, le responsable de la cave.

« Des bouteilles trop chères pour être mises sur les tables »On y trouvera aussi « des bouteilles trop chères pour être mises sur les tables » indique celui qui veille sur les caves de Matignon depuis 25 ans. Des caves qui ne sont semble-il plus aussi fastueuses qu’auparavant. « Le budget alloué par Matignon est en baisse régulière depuis longtemps » confie Claude Bluzet. « Il n’y a jamais eu de Petrus servi à Matignon. Et la seule bouteille de Romanée Conti, je l’ai achetée en 2006, et elle est mise en vente » ajoute-t-il.

Publicité
Même la reine d'Angleterre boit du vin à 15 eurosMême Elizabeth II n’a plus le privilège de boire des grands crus. Lors d’un diner d’Etat organisé en son honneur sous l’ère Raffarin, c’est « un petit vin de Loire » qui a été servi à table. « J’ai fait goûter ça à M. Raffarin, on a même goûté ensemble, et il a dit ok pour ce vin » a confié le caviste au micro de BFM TV. « C’est donc le vin qu’on a servi à la reine d’Angleterre, alors qu’habituellement pour quelqu’un de ce niveau-là c’est toujours des très très grands vins. Mais nous on avait mis un vin à une quinzaine d’euros qu’elle a beaucoup apprécié ». Crise oblige, les extravagances ne sont plus à l’ordre du jour. Pour des raisons d’économies donc, Matignon vendra demain environ 1 400 bouteilles.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité