L’autopsie du bébé mort in-utero vendredi dernier n’a pas permis de réellement faire avancer l’enquête a indiqué le parquet de Paris ce mercredi. Des examens complémentaires vont donc être effectués.

A ce stade de l’enquête, beaucoup de questions subsistent autour du drame du bébé mort in utero vendredi dernier. La Matérnité de Port-Royal à Paris a-t-elle eu tort de renvoyer la mère chez elle? Le drame aurait-il pu être évité? C’est ce à quoi a tenté de répondre l’autopsie du foetus. Celle-ci  “n’ayant à ce stade pas livré  de conclusion”, des examens complémentaires devraient être pratiqués dans les jours à venir. Le parquet de Paris a ouvert dimanche une enquête préliminaire suite à la plainte déposée par les parents de ce bébé décédé dans le ventre de sa mère, après que la maternité de Port-Royal ait refusé de la prendre en charge. Une triple enquêteLa maman s’était présentée deux jours avant le décès du foetus à l’hôpital parisien pour “examen et déclenchement de l’accouchement”. Après examen médical, "il lui avait été dit qu'elle pouvait retourner à son domicile", selon l'AP-HP. De son côté, le couple a rapporté que la maternité aurait refusé de prendre en charge la mère faute de place. Les parents rendent l'hôpital parisien responsable de la mort de leur bébé. Une tripe enquête (administrative, judiciaire et médicale) est en cours pour tenter d'élucider cette affaire.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité