Grâce à un trou dans son placard, un homme de 37 ans filmait des touristes étrangères rencontrées via le site Couchsurfing sous la douche.

Une histoire peu banale. Un ingénieur de 37 ans a été condamné mardi à Marseille à deux ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve. La raison ? Le trentenaire filmait des touristes étrangères qu'il rencontrait via le site Couchsurfing lorsqu'elles prenaient leur douche chez lui.

A lire aussi - Val-d'Oise : le pompier voyeur filmait ses collègues dans les vestiaires

Les faits remontent à 2012 : ue jeune Allemande avait porté plainte contre cet homme qui lui avait injecté du Lexomil, un médicament contre l’anxiété, sur une tartine de pain beurré. Interrogé par les enquêteurs, ce dernier avait alors avoué aux enquêteurs avoir également versé de l’acide chlorhydrique dans le gel douche et la culotte de sa victime. Le but : "qu’elle reprenne sa douche et qu’elle se frotte intensément au niveau du sexe pendant que je la regardais". L'homme épiait ses victimes avec une caméra cachée depuis un trou dans un placard de sa chambre.

L'homme a avoué se sentir "terriblement honteux"

Cinq ou six femmes, parmi la quarantaine qu’il a reçue chez lui, se seraient ainsi fait piéger par le voyeur. "Ce qui m'intéressait, c'était braver l'interdit, ce n'était pas forcément sexuel. C'était voir sans être vu", a affirmé l’homme. Interrogé lors de sa comparution au tribunal, il a reconnu se sentir "terriblement honteux".

Publicité
Pour sa part, l’expert psychiatre a conclu à une altération de son discernement en raison d'une "perversion de type voyeuriste de longue date", tandis que son avocate a mis en avant l’absence d’agression sexuelle, qualifiant l’ingénieur d’"encore immature mais extrêmement intelligent". En plus de sa peine de prison, une obligation de soins lui a également été imposée.

En vidéo sur le même thème - Filmée pendant qu'elle recrutait un tueur à gage