A Marseille une femme vient d’être arrêtée après avoir empoisonné à plusieurs reprises les perfusions de son mari, hospitalisé depuis de nombreux mois des suites de comas répétés. Son fils, complice présumé, a également été interpellé.

Une femme de 56 ans et son fils ont été arrêtés mercredi 17 juillet. Ils sont soupçonnés de tentatives répétés d’empoisonnement envers le père de famille, et notamment quand ce dernier était hospitalisé.

Le patriarche "était hospitalité depuis de nombreux mois pour des comas répétés de courte durée (24 à 48 heures) et non expliqués" explique la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) dans un communiqué transmis à l’AFP. Mi-juin déjà, la direction de la clinique Bouchard, où l’homme était soigné, avait alerté le commissariat de police, craignant "un acte de malveillance."

Victime d’un nouveau coma inexpliqué dimanche dernier, "un agent hospitalier a alors remarqué la présence d’une substance blanchâtre dans la perfusion", raconte la DDSP, qui engage alors une surveillance accrue.

Un liquide blanchâtre mélangé à la nourriture

La police a relevé également "le comportement étrange de l’épouse et du fils" de la victime qui bien que toujours présents lorsqu’un coma survenait "ils ne semblaient pas manifester d’inquiétude ou d’émotion particulière."

Publicité
Mercredi en fin d'après-midi, lors de son interpellation la femme venait de mélanger un liquide au repas qui devait être servi à son mari, poursuit la police. Des ampoules d'un "liquide blanchâtre" ont été découvertes sur l'épouse, "dissimulées dans son soutien-gorge."

Des analyses étaient en cours jeudi soir pour déterminer la nature exacte du produit en question.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :