Plus de cinq après avoir été jugée, l’affaire Marina Sabatier pourrait bien être à nouveau ouverte. La fillette est décédée à l’âge de 8 ans après avoir subi pendant des années des sévices infligés par ses parents.

Marina Sabatier est décédée à l'âge de 8 ans en 2009 après des années de tortures de la part de ses parents. Si Eric et Virginie Sabatier ont été condamnés en 2012 à 30 ans de réclusion criminelle pour actes de barbarie et de torture, l’affaire pourrait prochainement être de nouveau examinée, avec cette fois en ligne de mire, la France. 

Comme le rapporte 20 Minutes, La Cour Européenne des droits de l’homme (CEDH) a adressé une requête à l’Etat français afin de s’assurer qu’il a tout fait pour protéger la petite fille des "agissements de ses parents". La CEDH, saisie par l’association Enfance et partage, s’interroge notamment sur les nombreux signalements de maltraitance qui n’ont pas été pris en compte par les services à l’époque. Dans sa requête, la cour se questionne clairement sur un "dysfonctionnement de la justice".

Des alertes régulières

Publicité
Parmi les éléments qui ont interpellé la CEDH, comme l’explique 20 minutes, il y a notamment ce certificat médical de 2008 relevant pas moins de 16 lésions sur le corps de la petite Marina. Alerté par ailleurs sur le troisième déménagement de la famille en moins d’un an, le procureur avait cependant décidé de classer l’affaire sans suites. La grand-mère de Marina avait également prévenu les services sociaux, qui ne l’avaient pas prise au sérieux.

Coups réguliers, douche froide, privation de nourriture, punitions injustes… Marina Sabatier a finalement été retrouvée sans vie en août 2009 dans une caisse remplie de béton.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité