Alors que le Parlement adoptera le texte sur le mariage pour tous ce mardi, les anti mariage gay, plus mobilisés que jamais, ont de nouveau défilé ce dimanche. L’opposition, de son côté, accuse la préfecture de police de mentir sur le chiffre des manifestants.

Ils ont de nouveau défilé dans les rues de la capitale. Deux manifestations étaient organisées ce dimanche à Paris. L’une par les opposants au mariage gay, l’autre par ses partisans. L’objectif des forces de l’ordre déployées en masse : éviter que les deux cortèges ne se rencontrent. Alors que le Parlement votera l’adoption du texte de loi sur le mariage pour tous ce mardi, les opposants au mariage gay ne lâchent rien. Plus mobilisés que jamais, et après avoir multiplié les actions la semaine dernière, les anti mariage gay étaient une fois encore rassemblés derrière Frigide Barjot.

« J’accuse la préfecture de police de mentir »« Nous voulons une manifestation pacifique et nous rejetons tous les groupes qui s'en prennent directement aux personnes homosexuelles » a déclaré la chef de file de la Manif pour tous, voulant cette fois-ci se prémunir contre d’éventuels débordements, et faire oublier les appels à la violence de ces derniers jours. Si les tensions ont dans l’ensemble pu être évitées, la bataille se jouait hier soir sur les chiffres de la participation. Ils étaient 270 000 manifestants selon les organisateurs, 45 000 selon la police. « Je conteste ce chiffre. C’était une manifestation énorme, 45.000 est un chiffre ridicule, un chiffre mensonger » a déclaré Henri Guaino sur BFM TV, qui conseille au préfet de police de « changer de métier ». « J’accuse la préfecture de police de mentir, j’accuse le gouvernement de ridiculiser la police en donnant des chiffres pareils » a-t-il ajouté. Manuel Valls a de son côté rappelé que les méthodes de comptage étaient les mêmes depuis des années. « On ne peut pas quand on est organisateur d'une manifestation demander le soutien et l'aide des forces de l'ordre et de l'Etat et s'en prendre dès le début de la manifestation à ce dernier par des propos outranciers et mensongers » a-t-il précisé.

Publicité
Frigide Barjot aux municipales de 2014Du côté des pro-mariage gay, la mobilisation était moindre : on comptait 15 000 manifestants selon les organisateurs, 3 500 selon la police. Loin de baisser les bras, les anti-mariage gay ont prévu de nouvelles actions dans les jours à venir. Frigide Barjot a également annoncé que son mouvement présenterait des candidats aux élections municipales de 2014. « Sous une forme et une appellation qui restent à définir, nous allons présenter des candidats dans les villes dont les élus n'ont pas joué le jeu » a-t-elle déclaré ce dimanche dans un entretien à Corse-Matin

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité