Selon un sondage Ifop, 52 % des maires seraient contre le mariage homosexuel et l'ouverture du droit à l'adoption aux couples de même sexe. Plus détails.

Un sondage Ifop* présenté ce jeudi par le Collectif des maires pour l’enfance révèle que 58 % des élus sont opposés au projet de loi visant à légaliser le mariage entre deux personnes de même sexe. "Notre avis doit être pris en compte (...) Nous sommes certes des citoyens comme les autres mais nous sommes aussi des officiers d'état civil", a estimé Franck Meyer, le porte-parole du Collectif et maire UDI de Sotteville-sous-le-Val (Seine-Maritime). Selon lui, les élus "se sentent court-circuités". 

"La majorité présidentielle n'est pas unie sur ce sujet"

Publicité
"Le Collectif ne comprend pas que la question de l'intérêt de l'enfant devienne un sujet clivant politiquement parlant", a par ailleurs declaré Franck Meyer. Selon le sondage, 61% des élus souhaiteraient en effet une supsension du projet de loi, pour consacrer “la place au débat”. Plus d'un tiers des maires de gauche (36%) partagerait même cette opiniion, ce qui “montre que la majorité présidentielle n’est pas unie sur ce sujet”, a ajouté le porte parole du Collectif des maires pour l'enfance. Les membres appellent ainsi à l’organisation d’Etats Généraux. Une requête à laquelle le gouvernement n'a, jusque là, jamais accédé.

*Le sondage a été réalisé entre le 29 janvier et le 4 février sur un échantillon de 452 maires.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

3 commentaires

Mais l’Ange des

Portrait de RoseD

 Mais l’Ange des goûts…

 

François et Christiane étaient jumeaux. Ils venaient de fêter leur cinquantième anniversaire, entourés de leur famille et de leurs nombreux amis. La vie semblait leur avoir toujours réussi, et pourtant… Ils s’étaient promis, enfants, qu’ils laisseraient une trace dans l’Histoire… Le temps passait… et l’idée révolutionnaire n’était jamais venue. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil disent certains…

Pourtant, François, jusque-là avachi sur sa chaise, contemplant sur la table d’anniversaire les restes laissés par les invités partis, venait de se redresser l’air intrigué. Ses yeux allaient de la salière à la sucrière, puis de la sucrière à la salière… Mais oui, la voilà, l’Idée !!

Il partagea aussitôt son Idée avec Christiane, et enchantés, ils coururent aussitôt déposer les statuts de cette nouvelle entreprise très certainement prochainement florissante et protéger l’invention et le nom de ce nouveau produit : le « sul ». Quel concept ingénieux ! Et oui, ce qu’on appelait communément le sucre et le sel jusqu’à ce jour mémorable avait la même apparence : de fins grains blancs non identifiables au regard. Alors pourquoi ne pas considérer que ce soit la même chose ?

Christiane s’attela aussitôt à la rédaction de slogans publicitaires ingénieux afin de convaincre ses contemporains que l’usage de sucre et de sel était dépassé, et que le sul était le produit d’une vie plus juste.

Le sul simplifie votre vie ! Un produit au lieu de 2 !

Avec le sul, 2 fois plus d’économies !

Le sul, c’est le progrès !

Avec le sul, faire la cuisine devient enfin une aventure !

Des surprises à chaque paquet, un achat enfin enthousiasmant !

Et oui, puisque le concept consistait à arrêter de différencier le sucre et le sel, on pourrait trouver indifféremment dans un paquet soit du sel, soit du sucre, soit un mélange de sucre et de sel. Les résultats culinaires varieraient donc en fonction du paquet sur lequel on tomberait. Imaginez cette révolution ! Un gâteau au yaourt salé ! Un bœuf bourguignon sucré ! Un yaourt aromatisé d’un mélange de sucre et de sel ! Voilà enfin un produit qui allait révolutionner la vie des contemporains de Christiane et François ! Il y avait eu un avant le sul, il y aurait un après le sul et les noms des jumeaux allaient s’inscrire dans l’éternité !

La fin de l’Histoire est en train de s’écrire, c’est à chacun de nous de décider ce que nous pensons de ce produit miraculeux… A nous de voir si nous pensons que le sucre et le sel sont réellement identiques et méritent de perdre leur spécificité dans un mélange où l’Ange des goûts risque de devenir l’Ange Dégoût.

J’aimerais juste, avant de vous quitter, rappeler à François que ce qu’il a observé sur sa table d’anniversaire, ce sont du sel  et du sucre raffinés. S’il avait pris le temps d’observer du sel et du sucre bruts, cette idée incroyable ne lui aurait sans doute jamais traversé l’esprit.

Et voilà comment certains, préférant le mélange des genres et cherchant la gloire, en perdent  le A, transformant leur sAlut véritable en sul… et créant une immense confusion autour d’eux.

Que celui qui a des oreilles entende…

Rose Dédaine

PS : si quelqu’un venait à créer du sul, je viendrais bien sûr réclamer des droits sur les bénéfices ! ;-)

Votez pour ce commentaire: 

Méfiance Monsieur Normal, ce

Portrait de cp01

"Les hommes ne vivraient pas longtemps en société s'ils n'étaient dupes les uns des autres"

La Rochefoucauld

Méfiance Monsieur Normal, ce n'est donc pas encore gagné les municipales ! 

Votez pour ce commentaire: 

Publicité