Le collectif « La manif pour tous » a déposé 700 000 signatures auprès du Conseil économique, social et environnemental (Cese). A travers cette action plus médiatique que politique, les opposants au mariage gay entendent continuer la lutte.

 

Ils y croient encore. Le collectif « La manif pour tous » qui englobe la plupart des opposants au projet de loi de mariage homosexuel, s'est de nouveau illustré. Sur le pied de guerre pendant les semaines qui ont précédé le vote du texte à l'Assemblée nationale, le collectif continue à se mobiliser et vient de déposer une pétition qui a recueilli près de 700 000 signatures. C'est le Conseil économique, social et environnemental (Cese) qui est le dépositaire de ces pétitions.

Dans une déclaration à l'AFP, la porte parole du mouvement, l'activiste Frigide Barjot, a expliqué que la loi mise en place en 2010, avait "ouvert la possibilité pour les citoyens de saisir [le Cese] par voie de pétition. Pour que ce débat démocratique ait lieu, 500 000 pétitions doivent être réunies". "Le Cese dira le 26 février s'il juge recevable la pétition" a poursuivi la porte-parole des anti-mariages gay. Elle se félicite par ailleurs que "700 000 signatures ont été récoltées en moins de trois semaines, ce qui prouve que les Français sont extrêmement mobilisés". L'objectif est  même d'atteindre le million.

Publicité
Le texte ne passera devant le Sénat pour y être examiné que le 2 avril. D'ici là, Frigide Barjot espère que le Cese aura tranché en sa faveur. S'il permet d'engager un débat au niveau national, l'organe n'a aucun rôle politique, ni décisionnaire, ni suspensif. Le président du Cese le rappelle à juste titre : "Nous ne sommes ni une instance de recours pour contester une décision politique ni une instance disposant d'un pouvoir suspensif pour freiner une décision politique. Ce qui signifie que cette saisine, si elle aboutit, n'aura aucune conséquence sur la procédure législative en cours" a-t-il affirmé.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité