Une journée d’actions sociales est prévue aujourd’hui sur le territoire national à l’initiative de plusieurs corps de métiers : taxi, fonction publique, contrôleurs aériens. Le point sur la situation.

Un "mardi noir". Dans plusieurs villes de France, d’"importantes grèves" se dérouleront à l’initiative de plusieurs catégories socioprofessionnelles : les taxis, les enseignants, les contrôleurs aériens…

Cette journée de manifestations a été initiée par les trois syndicats majoritaires – CGT, FO et Solidaires – qui ont appelé les 5,6 millions agents de la fonction publique à faire grève pour exiger une hausse de leur pouvoir d’achat alors qu’ils sont soumis à un régime de rigueur depuis 2010, indique Métronews. Le cortège des manifestants se tiendra à Paris, de Montparnasse (début à 14 heures) jusqu’aux Invalides.

La Haute-Garonne, le Haut-Rhin, la Seine-et-Marne touchés par la grève des enseignants

De leurs côtés, les enseignants sont appelés à manifester par l’intersyndicale Snes-FSU, Snep, Snalc, FO, Sud et CGT, contre la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem. Environ 40 % des 2,4 millions d’agents de la fonction publique sont attendus à Paris où le cortège des enseignants des académies de Paris, Créteil et Versailles s’élancera à 13h30 de Port-Royal jusqu’aux Invalides.

Les crèches publiques, et les écoles maternelles ou élémentaires seront donc impactées par cette grève. "A Paris, déjà 35 écoles ont déclaré qu’elles seraient fermées et celles qui restent ouvertes compteront près de 45 % de grévistes", note Métronews. Les départements les plus touchés sont la Haute-Garonne, le Haut-Rhin, la Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis. Comme l’annonce le SNES-FSU, plusieurs manifestations et rassemblements sont prévus un peu partout en France :

Les taxis

Par ailleurs, des milliers de taxis sont appelés à manifester dans toute la France pour protester une nouvelle fois contre la concurrence des voitures de transport avec chauffeur (VTC) qui grève les recettes des conducteurs de taxis. Pour se faire entendre, ces derniers ont prévu des opérations escargots, des blocages, des barrages filtrants… aux portes des grandes villes (Toulouse, Nantes, Bordeaux, Marseille, Grenoble, Lyon, Lille…). A Paris, les taxis ont tenté de bloquer ce matin l’accès au périphérique du côté de la porte Maillot avant de se faire déloger par les CRS. Les taxis ont également prévu de se retrouver autour des aéroports de Roissy et Orly à partir de 6 heures du matin.

A lire aussiTaxis : la vérité sur leur métier

Les contrôleurs aériens

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule pour ceux qui veulent prendre un avion : les contrôleurs aériens sont eux aussi appelés à manifester. Pourquoi ? Car les syndicats réclament d’être exclus de la refonte du système de prime de la fonction publique qui, selon eux, fait baisser leur pouvoir d’achat, et pour dénoncer les suppressions de postes dans leur métier.

Publicité
Des "perturbations sont attendues sur l'ensemble du territoire", prévient dans un communiqué la DGAC (direction générale de l’aviation civile) en invitant les passagers à s'informer directement auprès des compagnies pour connaître les programmes précis de vols.

Vidéo sur le même thème : Fonctionnaires, taxis, avions… journée de grève générale

Publicité