Marc Machin, récemment acquitté pour le meutre d'une femme qu’il n’avait pas commis, a été placé ce vendredi en garde à vue. Il est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de “recel”.

Marc Machin a été interpellé et placé en garde à vue ce vendredi. Il est soupçonné d’avoir participé à une affaire de “recel”. Il a été appréhendé vers 2h30 du matin aux abords de la rue Championnet (Paris 18e). D’après Métro il serait plus précisément “soupçonné d’être impliqué dans une affaire de recel d’un portable de marque Samsung”.Marc Machin et la justice, une longue histoireL’homme de 30 ans a passé sept années de sa vie en prison pour un meurtre qu’il n’avait commis, celui de Marie-Agnès Bedot, en 2001, à Neuilly-sur-Seine. Libéré en 2008, il avait été définitivement acquitté en décembre 2012 à l’issue de son procès en révision. Mais en 2010, il a une nouvelle fois été condamné à trois ans de prison, pour trois agressions sexuelles. Il avait bénéficié d'une mesure de libération conditionnelle en décembre 2010. Comme il n'avait respecté le suivi socio-judiciaire auquel il devait se plier, il a du retourné en prison en janvier 2011.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité