Le cortège de militants qui se sont rassemblés dimanche sur le Champs-de-Mars a endommagé les pelouses. Bertrand Delanoë a donc adressé une facture de 100 000 euros au ministère de l’Intérieur. Mais les organisateurs affirment ne pas avoir les moyens de payer et l’UMP crie au scandale. Qui va régler la note ?

Qui va payer les dégâts causés par la « Manif pour tous » qui a défilé dimanche dernier ? Bertrand Delanoë a en effet adressé une facture de 100 000 euros au ministère de l’Intérieur pour la remise en étant des pelouses du Champ-de-Mars, abondamment piétinées par les militants. La procédure prévoit normalement qu’elle soit adressée aux organisateurs de l’événement. Le maire de Paris a cette fois-ci choisi de l’envoyer au ministère l’Intérieur, la Préfecture de police ayant autorisée la manifestation.

Frigide Barjot, chef de file de la « Manif pour tous », s’est aussitôt inquiété de ne pas avoir les moyens de régler la note. « On appelle les manifestants à venir replanter, mais les 100 000 euros, on n'a pas les moyens ! » a-t-elle déclaré sur France Info. De nombreuses voix se sont également élevées pour protester contre la mairie, notamment du côté de l’UMP, pour qui « on atteint des sommets dans l'indignité, la mesquinerie et la médiocrité ».

Publicité
La mairie de Paris assure de son côté que « c’est la procédure normale ». « C'est comme ça à chaque événement, par exemple le concert de Johnny Hallyday en 2009 également sur le Champ-de-mars » a expliqué le service de presse. « Mon unique préoccupation a toujours été de préserver le Champ-de-Mars. Les raisons qui m'ont conduit à mettre en garde la Préfecture de police la semaine dernière m'avaient amené il y a un peu plus d'un an à refuser à François Hollande, alors candidat, son utilisation pour un meeting » déclare de son côté Bertrand Delanoë. La manifestation de dimanche a endommagé les 3 600 m² de pelouse du Champ-de-Mars, qui devraient ainsi restés inaccessibles jusqu’en juin, le temps de le remettre en état. Quant à savoir qui va régler la facture, chacun pour l’instant se renvoie la balle…

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :