Une information judicaire vient d'être ouverte par le parquet de Lyon suite à de nombreux viols commis selon le même mode opératoire, et dans le même quartier de la ville.

Au début ce n'était qu'une rumeur, alimentée sur les réseaux sociaux et par les discussions de cafétéria. Puis, vendredi il y a eu le mail envoyé par les présidents des universités Lyon-I et Lyon-III : "Nous vous invitons à ne pas sortir non accompagné(e)s et à rester vigilant(e)s, cela concernant surtout les étudiantes".  Un avertissement qui sonne comme une confirmation. Depuis plusieurs mois, un violeur en série semble en effet sévir dans le 8e arrondissement de Lyon, où sont situés les locaux des deux universités.

Le mode opératoire, toujours le même, fait froid dans le dos. Selon le quotidien Metro, un individu cagoulé et tout de noir vêtu, portant une bague en or, repère ses proies, de préférence des jeunes femmes. Après leur avoir arraché leur sac à main ou leur téléphone portable, il se laisserait rattraper à dessein par sa victime. Un stratagème pour la conduire dans un endroit isolé et la violer. Une fois à sa merci, celle-ci est défigurée au moyen d'un cutter selon la technique du "sourire de l'ange", dont on peut voir un exemple avec le personnage du "joker" dans la trilogie Batman.

Publicité
Alors combien sont-elles à être tombées entre les griffes du "serial violeur" ? Sept, comme croit le savoir le quotidien gratuit, ou cinq, comme le laisse entendre l'énoncé de l'information judiciaire ouverte par le parquet ce lundi ? En tout cas, l'émotion grandit dans la ville et promet d'accroitre la pression sur les enquêteurs. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité