Les Femen ont défilé sur le tapis rouge de la Mostra de Venise, où elles sont venues défendre le documentaire qui leur est consacré, L’Ukraine n’est pas un bordel.

© AFP

Pour une fois, elles étaient venues en « amies ». Les Femen ont investi ce mercredi le tapis rouge de la très chic Mostra de Venise. Les sextrêmistes sont en effet venues défendre le documentaire qui leur est consacré, un film présenté hors-compétition. Dans L’Ukraine n’est pas un bordel, la réalisatrice Kitty Green, qui a suivi les Femen durant plusieurs mois, entend défendre le mouvement fondé par Inna Chevtchenko, et les idées portées par les militantes.

« En enlevant leur tee-shirts deviennent plus forte »« C’est un film sur des femmes qui se lèvent et qui en enlevant leur tee-shirts deviennent plus fortes et plus nombreuses » a-t-elle expliqué. Les six Femen présentes au festival étaient d’ailleurs venues dans leur tenue réglementaire, c’est-à-dire sans le haut, exhibant sur leur poitrine différentes inscriptions : « les femmes sont là », « je suis libre » ou encore « la guerre nue ». Elles arboraient également des couronnes de fleurs dans leurs cheveux. Cette fois-ci pas d’esclandre donc, pas de descente de police non plus. Les Femen étaient là pour défendre leurs idées, qui vise à lutter « contre le sexisme et le patriarcat ».

Publicité
« Heureuses d'être dans un endroit sûr aujourd'hui »Les femen avaient tout de même remis leur tee-shirt pour la conférence de presse. lCertaines ont également confié que leur quotidien n'était pas toujours detout repos, et qu'elles craignaient parfois pour leur sécurité. Deux d'entre elles ont ainsi indiqué être « heureuses d'être dans un endroit sûr aujourd'hui ». « C'était nécessaire parce que la politique et les services secrets ukrainiens nous attaquaient durement. Maintenant, notre siège est à Paris et nous avons dix autres endroits où nous sommes présentes à travers le monde ».

A revoir en vidéo : les Femen à Notre-Dame

Publicité