Le dernier numéro de la ville de Béziers propose une critique singulière du film "La famille Bélier" qui évoque "la nostalgie de la France d'avant"

La rubrique culturelle du journal de la ville de Robert Ménard, Béziers, offre une critique pour le moins énigmatique du film La famille Bélier.

Ce long-métrage aux plus de 7 millions d’entrées est désigné comme un "petit phénomène de société".

A lire aussi -Fichage des éléves musulmans : Robert Ménard face à la police

Il est également comparé à un autre succès du Box Office, Les Chti’s, qui jouerait lui aussi sur "la nostalgie de la France d’avant" : "Une France rurale, où l’on chante du Sardou à pleins poumons. Un pays de "beaufs", aurait dit Cabu où personne n’avait besoin de parler sans cesse "de vivre ensemble" et où on n’avait pas besoin de débattre sur les repas de substitution à la cantine de l’école".

Louane, une "icône surprise de la France d'avant"

La jeune actrice, Louane Emera, est, elle aussi, couverte d’éloge. Non pas pour la qualité de son jeu de comédienne, mais parce qu’elle serait "une icône surprise de la France d’avant".

La jeune femme également chanteuse représente, pour le journal aux mains de Robert Ménard : "Une lolita de souche", une formule faisant référence aux "Français de souche", expression chérie par l’extrême droite.

"Née en 1996 dans l’obscure cité de Hénin-Beaumont, la petite Française de souche a tout pour appâter le nostalgique des années heureuses". Pour le rédacteur de cette critique, Louane a tout pour plaire, "française de souche" et native de Hénin-Beaumont, ville aujourd’hui dirigée par le Front national. Par ailleurs, il ne manque pas de rappeler que la jeune fille s’appelle en réalité Anne Peichert.

Ce magazine mensuel très orienté n’en est pas à sa première provocation. Le numéro du mois de mai avait publié des "mots croisés Algérie français".

Publicité
Des Biterrois ont lancé un journal satirique en ligne En vie à Béziers pour répondre "à ce journal xénophobe, qui stigmatise toutes les autres nationalités et les autres religions, le tout dans un ton digne d’un journalisme des années 50, nous voulions donner une autre vision de Béziers", explique une chroniqueuse de ce journal en ligne à Metronews.   

Vidéo sur le même thème :Politique : visite polémqiue de Robert Ménard à Toulouse