Si en Grande-Bretagne on pose fièrement avec son chèque de loterie, en France la discrétion est de mise. Les gagnants font tout pour ne pas se faire remarquer…

Comment réagit-on lorsqu’on gagne au loto ? A en croire celle qui reçoit tous les millionnaires dans les locaux de la Française des jeux, Olivia Miray-Jacta, qui s’exprime pour Europe 1 : "Cela va du rire aux larmes, avec beaucoup d’étonnement." 

Leur première demande, c’est l’anonymat, d’ailleurs dans beaucoup de cas, ils ne se rendent pas tout de suite au centre de la FDJ : "La confidentialité est une de leurs premières demandes lorsqu’ils nous contactent, pour des raisons de sécurité et de discrétion. La plupart des gagnants ne veulent pas en faire trop de publicité, ils ont besoin de calme" explique-t-elle. Si gagner 80 millions d’euros a de quoi faire plaisir c’est aussi tout simplement une nouvelle bouleversante, qu'il faut pouvoir digérer avec sérénité.

Et les proches ?

Pour faire face à ce brusque changement, en France lorsque l’on décroche le ticket gagnant, ou plus de 10 millions d’euros, on est pris en charge par la FDJ pendant deux jours. A l’abri des regards indiscrets, et pour se faire à l’idée, les chanceux sont guidés pour gérer le choc psychologique mais aussi ne pas faire d’erreur sur le plan financier. C’est l’occasion pour les nouveaux millionnaires de parler entre eux, avec d’anciens gagnants mais aussi à une psychologue.

Publicité
Comment se comporter, réagir face à ceux qu’on aime quand sa vie vient de changer complètement ? Comme le confiait une responsable de la FDJ, au Figaro, si "une minorité très discrète, n’en parle quasiment à personne", les autres, petit à petit, annoncent la bonne nouvelle à leur famille et amis proches. A ce titre la Française des jeux conseille à ses gagnants de prendre leur temps et de ne pas brusquer les choses. Quant à l'arrêt du travail, c'est selon les situations. Certains choisissent de continuer à travailler, parfois un peu moins, d'autres arrêtent complètement.

Vidéo :Offrez-vous une villa de rêve à Mykonos pour 40 euros

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité