Le nom d'un hameau de la commune de Courtemaux (Loiret) a fait polémique jusqu'aux Etats-Unis. Nommé "La Mort-aux-Juifs", la question de la suppression de cette dénomination devrait être traitée lors du prochain conseil municipal a confié un élu ce mercredi.

Le Centre Simon Wiesenthal, ONG fondée en 1977 ayant notamment pour but la préservation de la mémoire de l'Holocauste, a expressement demandé le changement de nom d'un hameau du Loiret auprès du ministère de l'Intérieur, a révélé l'AFP. En effet, le lieu-dit de "La Mort-aux-Juifs", composé d'une ferme et de deux maisons, pose problème. "Que ce nom soit passé inaperçu pendant les soixante-dix ans qui ont suivi la libération de la France du national-socialisme et du régime de Vichy est extrêmement choquant", s'est expliqué Shimon Samuels, directeur des relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, dans un communiqué. Et d'après l'AFP, un élu de la commune du Loiret a fait savoir ce mercredi que la question du la supression du nom de ce hameau serait prochainement traitée lors d'un conseil municipal.

 "On va s'attaquer à ce problème tout début septembre" afin de trouver un "nouveau nom au hameau", a livré Serge Montagne, deuxième adjoint au maire à l'agence de presse nationale. Ce dernier a toutefois précisé qu'au niveau postal les maisons étaient installées "route de Louzouer" et ce, "depuis 1992".

A lire aussi : Les villages aux noms insolites

Publicité
"Ce nom a toujours existé"Déjà en 1992, le hameau avait fait parler de lui. Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) avait en effet déjà effectué une demande similaire auprès du maire de l'époque mais aussi aux autorités préfectorales et au ministère de l'Intérieur. Et si pour certains la disparition de cette dénomination est légitime, pour d'autres elle l'est moins. "C'est ridicule, ce nom a toujours existé. Personne n'en veut aux Juifs", s'est exprimée Marie-Elizabeth Secretand, adjointe au maire du village de Courtemaux, citée par l'AFP. "Pourquoi changer un nom qui remonte au Moyen-Age, ou à plus loin encore? Il faut respecter ces vieux noms", a-t-elle par ailleurs ajouté. Affaire à suivre donc...

Vidéo sur le même thème : Le département du Loiret ferme ses portes aux mineurs isolés et étrangers