Un capitaine de police lillois a récemment été arrêté et mis en examen pour "vol aggravé". Il a reconnu avoir dérobé des objets chez des personnes décédées pour ensuite les revendre sur Internet. Plus de détails.

Une source du parquet de Lille a indiqué ce vendredi qu’un policier soupçonné d’avoir revendu sur Internet des objets volés chez des personnes décédées a été mis en examen pour "vol aggravé". Alors que le capitaine de police a reconnu les faits qui lui sont reprochés, le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, a décidé de ne pas retenir la qualification de "recel", préférant celle de "vol". Le suspect avait pourtant commencé par nier les faits pendant sa garde à vue. Le juge des libertés et de la détention a cependant refusé d’accéder à la demande du parquet qui voulait faire incarcérer le voleur présumé. Ce dernier a donc été placé sous contrôle judiciaire. Selon le procureur, le policier "est mis en cause pour des faits extrêmement graves".

C’est le fils d’un homme décédé qui a alerté la policeAgé de 40 ans, le capitaine de police travaillait au service du quart, en charge de tous les faits-divers. Il était donc fréquemment amené à se rendre au domicile de personnes décédées. Et alors qu’il est soupçonné d’avoir revendu des objets qu’il aurait volés chez les victimes, c’est le fils de l’une d’entre elles qui a alerté la police il y a deux ans. Suite au décès de son père qui avait donné lieu à une enquête, il s’est en effet aperçu de la disparition de certains objets.

Publicité
Une vingtaine d’objets revendus sur InternetChargée d’enquêter sur cette affaire en 2012, l’Inspection générale de la police nationale est ensuite remonté jusqu’au capitaine de police qui aurait effectué 28 ventes suspectes sur Internet en l’espace de deux ans. Selon le procureur, le montant total du préjudice s’élèverait pour l’instant à près de 5.000 euros.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :