75% des Français redoutent de se retrouver dans une situation de précarité. C’est ce que
révèle un sondage CSA réalisé sur le thème de la solidarité. Une proportion qui augmente
encore chez les femmes et les moins bien lotis.

En cette période de difficultés économiques, les Français semblent envisager l’avenir avec pessimisme sur le front de l’emploi. S’ils sont plus de trois français sur quatre à juger possible de se retrouver « en situation de précarité », eux-mêmes ou un de leurs proches, la proportion augmente encore ostensiblement (87%) dans la catégorie des moins-aisés. Une appréhension largement partagés par les actifs (82%) et par les femmes (78%), alors qu’ils ne sont que qu’un peu plus d’un sur six (16%) à ne pas avoir de crainte à ce sujet.

Sur la question des valeurs c’est la famille (46%), l’honnêteté (33%) et la justice (32%) qui arrivent en en tête, la solidarité, cœur du sondage, n’arrivant qu’en huitième position (20%). Pour 59% d’entre eux, « les dispositifs de protection sociale à l'égard des personnes en situation de précarité (sécurité sociale, allocations familiales, assurance chômage, aides au logement doivent rester une priorité pour les finances publiques ».

Publicité
La question est un marqueur idéologique clair puisqu’elle emporte l’adhésion de plus de huit sympathisants de gauche sur dix (82%). 31% des sondés pensent au contraire que ces aides doivent être réduites, 46% d’entre eux étant identifiés comme des partisans de droite. Un Français sur dix n’a pas d’opinion sur le sujet.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité