"Couvrez ce sein que je ne saurais voir". La pratique a explosé dans les années 1970-1980 mais depuis quelques années, elle ne semble plus séduire les Françaises. Chercheur au laboratoire Culture et Société en Europe, le professeur David Le Breton nous explique pourquoi les femmes sont aujourd’hui plus réticentes à montrer leurs seins à la plage. 

Planet.fr : Selon vous, pourquoi les femmes se mettent-elles moins seins nus à la plage aujourd’hui, que dans les années 1980 ?

David Le Breton : "Je pense que nous sommes entrés dans une phase beaucoup plus moralisée qu’il y a vingt ou trente ans. Un certain puritanisme a depuis émergé et touche aujourd’hui une grande partie de la société. Au cours de ces dernières années, on a aussi davantage entendu parler du harcèlement des femmes dans les lieux publics, comme les transports en communs. Cela contribue à créer un climat moins sécurisé et donc moins propice à ce que les femmes osent enlever leur haut de maillot de bain à la plage. Actuellement, certains ont tendance à penser, complètement à tort, que la pratique du monokini renvoie à une image de femme disponible et ouverte aux propositions…

De plus, depuis toujours, les femmes cachent et protègent leur poitrine sous des vêtements, et les seins semblent très fragiles. Ce sentiment de vulnérabilité est encore bien présent et il est sans doute accentué de nos jours par la prévention contre le cancer qui est plus présente qu’avant.

Planet : Les Françaises semblent cependant plus ‘libérées’ lorsqu’elles sont à l’étranger….

David Le Breton : Quand on est dans sa propre ville ou même dans son propre pays, on a le sentiment que l’on peut rencontrer une connaissance plus facilement qu’à l’étranger. De ce sentiment naît la crainte de s’exposer à moitié nu au regard d’un collègue, d’un ami ou d’un membre de sa famille. A l’extérieur de nos frontières en revanche, une certaine décontraction s’empare de nous. Plus besoin d’être dans le paraître ni d’être à la hauteur d’une quelconque réputation. La plupart des gens lâchent alors prise et se libèrent de leurs contraintes du quotidien. Certaines femmes, elles, se libèrent alors de leur haut de maillot de bain.

A lire aussi - Seins nus ou même carément sans maillot : on se lâche dans certaines piscines

Il faut toutefois distinguer étranger et étranger. Dans certains pays ce sentiment de liberté est parfois moins grand qu’en France, et les Françaises ne s’y sentent pas plus libérées, même en vacances. Je pense notamment à l’Afrique du Nord et même au Brésil où, les femmes portent certes des mini-maillots de bain ficelles, mais veillent toujours à couvrir leur poitrine.

Planet : Pensez-vous que l’on puisse imaginer un retour en puissance des seins nus à la plage, dans un futur proche ?

David Le Breton : Les premiers seins nus à la plage sont apparus en France dans les années 1960, avec la liberté sexuelle et les revendications des femmes à disposer de leur vie. Cette pratique a ensuite explosé dans les années 1970-1980, avant de s’essouffler au cours de ses dernières années. Mais il est tout à fait permis de penser qu’elle pourra connaître un second souffle d'ici vingt ans. A condition que les esprits se détendent et que le harcèlement dont les femmes sont victimes dans la rue diminue. C’est un facteur clé.

Publicité
A contrario, on peut aussi tout à fait imaginer l’inverse : la société pourrait devenir hyper-moralisatrice et les crispations autour du corps des femmes encore plus grandes. Dans cette hypothèse, le bikini pourrait même devenir ultra-choquant".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité