"Paris Match" publie ce jeudi les corps sans vie des frères Kouachi abattus par le GIGN le 9 janvier dernier. 

Dans un reportage de six pages publié ce jeudi, Paris Match dévoile les dernières photos de Chérif et Saïd Kouachi, neutralisés le 9 janvier dernier lors de l'assaut donné par les forces de l'ordre à Dammartin-en-Goële. Sur ces clichés, les frères à l'origine de l'attaque de Charlie Hebdo gisent au sol, à côté d'une flaque de sang. Si le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire a justifié cette publication, des internautes s'interrogent déjà sur son utilité.

"Des photos pour l'histoire"

Les photos sont saisissantes, déplacées pour certains. On y aperçoit les frères Kouachi étendus au sol. La flaque de sang et le gilet par balle pour masquer le visage de l'un d'entre eux renforcent l'aspect lugubre des prises de vue. Les clichés les plus "durs" ont été publiés en noir et blanc, a expliqué Olivier Royant, le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire, au micro d'Europe 1. "On les publie parce que ce sont des photos pour l'histoire", s'est également justifié l'interviewé. "On a là, à travers ces photos, la fin de cavale des frères Kouachi, 48 heures de chasse à l'homme", a-t-il ajouté.

A lire aussi - Attentats de Paris : nouveaux éléments sur les liens entre les Kouachi et Coulibaly

La polémique enfle

Publicité
Sur Internet, de vives réactions se sont élevées. Si l'hebdomadaire a précisé sur son site que toutes les précautions avaient été prises pour ne pas compromettre l'enquête en publiant ces photos, ce n'est pas vraiment ce qui a dérangé les sceptiques. Ces derniers ont plutôt déploré un acte irrespectueux qui niait la dignité. De nombreux internautes ont dénoncé le choix de Paris Match en invoquant notamment les familles des terroristes, en rien responsables de leurs actes. Certains se sont aussi tout simplement demandés si ce genre de publication était nécessaire.

Vidéo sur le même thème - 102 000 euros collectés pour la réparation de l'imprimerie de Dammartin