L’avocat des parents de Maëlys s’est exprimé jeudi dans une lettre pour dénoncer une affaire "au caractère insoutenable".  Découvrez son texte bouleversant. 

Mardi 26 décembre, au lendemain de Noël, cela fera quatre mois que les parents de la petite Maëlys sont sans nouvelles d’elle. La fillette de huit ans a disparu dans la nuit du 26 au 27 août pendant une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Et depuis, aucune trace n’a été trouvée. Agé de 34 ans et présent à la noce, Nordahl Lalandais est considéré comme le principal suspect. Plusieurs personnes l’ont vu parler avec l’enfant, l’ADN de cette dernière été retrouvée dans son véhicule et des incohérences ont été décelées dans son récit de la soirée. Mais le suspect se mure dans le silence. Mis en examen pour meurtre précédé de crime et placé en détention provisoire, il a récemment été mis en examen dans l’affaire portant sur la mort du caporal Arthur Noyer, disparu en avril dernier. Les enquêteurs soupçonnent même aujourd’hui que l’ancien militaire soit impliqué dans plusieurs autres affaires non élucidées. En quelques jours le mystère autour de Nordahl Lelandais s’est donc considérablement épaissi. Une situation devenue intenable pour les parents de Maëlys qui attendent désespérément de savoir ce qui est arrivé à leur fille.

"Une véritable prise d’otage qui se déroule sous nos yeux"

C’est "une véritable prise d’otage qui se déroule sous nos yeux et qui n’a que trop duré", a ainsi déploré leur avocat, Me Fabien Rajon, dans une lettre publiée jeudi dans Le Parisien. Et si l’avocat ne fait à aucun moment allusion au la récente nouvelle mise en examen de Nordahl Lelandais dans l’affaire Arthur Noyer et insiste sur le fait que ses clients respectent la présomption d'innonce, il s’interroge en revanche sur la stratégie de son confrère en charge de la défense du suspect, Me Alain Jakubowicz. Ainsi se demande-t-il pourquoi il n’a pas fait appel de la détention provisoire de son client et demandé "sa remise en liberté". Il souligne aussi qu’il n’a jamais plaidé son innocence et à même, au contraire, concédé qu’il devait "s’expliquer sur un certain nombre de points". Autant d’éléments qui, selon lui, sont "troublants" pour les parents de Maëlys.

Publicité
"Soit la défense est bel et bien convaincue de l'innocence du mis en examen et il est de son devoir de maintenir ses dénégations, soit la version du suspect lui semble effectivement intenable et il nous semble nécessaire de faire cesser l'attente imposée chaque jour à mes clients, quant au sort qui a été réservé à leur fille", conclut-il en posant un ultimatum à la défense de Nordahl Lelandais. Au moment où nous écrivons cet article, cette dernière pas répliqué. 

En vidéo - Nordahl Lelandais impliqué dans d'autres affaires ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité