Les JO 2024

L’information était attendue mais la confirmation officielle est tout de même une décision rassurante : en 2024, Paris va organiser les Jeux olympiques et paralympiques. C’est évidemment une excellente nouvelle.

D’une part, et c’est le plus important, cela va créer une activité considérable et donc des emplois. D’autre part, si l’organisation est à la hauteur de l’événement, cela peut donner une image positive de la France ; ceci s’inscrit d’ailleurs tout à fait dans la dynamique proposée par le Président de la République qui veut faire de la France un "grand pays".

Le dossier a été soigneusement préparé ce qui est déjà une étape non négligeable qui lance le dispositif sur de bons rails. Les responsables politiques, à commencer par Emmanuel Macron et Anne Hidalgo, veulent mettre cette opportunité au service de leur carrière : c’est de bonne guerre ; et il est vrai que, si cette aventure est bien gérée, cela leur apportera une aura exceptionnelle. On peut espérer que la gauche modérée et la droite de Valérie Pécresse uniront leurs épées comme de bons mousquetaires.

Sur le fond, le choix de Paris est raisonnable. Une bonne partie des équipements sportifs est déjà opérationnelle. La capacité hôtelière de la capitale est à la mesure de l’événement. Le "bon peuple" de France constitue un public facilement enthousiasmé par les exploits sportifs. Et, nombre de grandes villes françaises sont en mesure d’apporter une contribution efficace.

Reste à espérer que les combines, les coups fourrés, les ambitions, les jalousies  et les vautours ne prendront pas le pouvoir pour instaurer une gabegie dont la France a parfois eu le secret.  

Les expériences passées, notamment les JO de Londres, devraient apporter un éclairage intéressant sur la nécessité de préparer l’après JO en investissant dans le "durable".

Enfin, une orientation écologique, par exemple en dépolluant l’eau de la Seine, serait beaucoup plus efficace que les renoncements de Nicolas Hulot.

Alors, quelle que soient les options politiques, bon vent pour 2024 !