Une étude de l’Insee montre que le nombre de mariage est en baisse constante en France, et que les couples préfèrent aujourd’hui s’unir avec un contrat de mariage qui organise précisément la séparation de leurs biens.

Le mariage ne fait plus recette. Si l’on en croit une étude publiée ce jeudi par l’Insee, les Français sont de moins en moins nombreux à passer devant Monsieur le maire. En 1992, 90% des Français vivant en couple étaient mariés. Ils n’étaient plus que 75% en 2010. Une tendance accrue chez les jeunes, puisqu’en 1992 70% des couples formés depuis moins de 12 ans étaient mariés, ils n’étaient plus que 44% en 2010.

Chacun conserve ses biensAutre évolution notable, le choix du régime patrimonial. Le régime de la communauté est en perte de vitesse chez ceux qui choisissent de se dire oui. Désormais, se marier passe de plus en plus par la rédaction d’un contrat de mariage chez le notaire, où les amoureux optent pour la séparation des biens. Une tendance en hausse de 64% depuis 1992 : seuls 6,1% des couples étaient alors mariés sous le régime de la séparation, ils étaient 10% en 2010.

Publicité
L'instabilité amoureuse en cause ?Pour les auteurs de l’étude, il s’agit d’une « évolution historique singulière ». « La grande instabilité des relation amoureuses a probablement conduit les individus à davantage penser à court terme, ce qui peut réduire l’engagement dans le mariage et plus généralement dans l’idée de communauté sein du mariage » notent-ils. Autres arguments : l’augmentation du patrimoine propre à chacun avant le mariage, les couples se rencontrant de plus en plus tard ou ayant déjà été mariés avant, mais aussi les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à travailler, et sont donc moins dépendantes vis-à-vis de leur mari.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité