Malgré un contexte économique difficile, plus de 77% des Français seraient prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué en France. Pour autant, ils ne sont pas forcément prêts à dépenser sans compter.

Cheval de bataille du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, la défense du « made in France » semble rencontrer un écho favorable au sein de la population. Selon un sondage Ifop, plus des trois-quarts des français (77%) estiment que le critère de fabrication française « est suffisamment important pour justifier de payer plus cher ». Un acte citoyen incontestable pour 95% d’entre eux, mais qui  n’est cependant pas à la portée de toutes les bourses.

Pas question donc de casser sa tirelire les yeux fermés, car si un peu moins d’un français sur deux (40%) est à prêt entériner une différence de prix de 5%, seuls un peu plus d’un sur quatre est prêt à payer un produit jusqu’à 10% de plus. Pour les sondés c’est l’Etat qui doit être en première ligne sur la question. Ils sont  91% à déclarer que le gouvernement doit « nécessairement intervenir face aux entreprises qui délocalisent », et 71% à indiquer que cette intervention doit se faire par le biais « d’une incitation en faveur de la relocalisation ».

Publicité
Le « made in France » semble tout de même avoir de beaux jours devant lui. Pour 93% des Français, il reste un gage de qualité, et pour 92% c’est aussi l’assurance que le produit sera fabriqué dans des conditions respectueuses des salariés. Des résultats qui réjouiront sans doute les industriels français mais peut être aussi  Arnaud Montebourg à quelques heures de son passage dans l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité