Frauder dans les transports en commun est un véritable sport national en France. Un comportement qui coûte chaque année des millions aux compagnies de transports et qui inquiète l’Etat, mais qui s’explique par notre rapport particulier, très français, à la loi.

© AFP

Les Français sont les champions de la fraude dans les transports en commun. Non seulement ils sont de plus en plus à prendre le métro ou à monter dans le bus sans payer, mais pire, ils estiment que ce n’est pas grave, voire que c’est normal. « Nous sommes en peloton de tête en Europe de ceux qui pensent que frauder dans les transports ce n’est pas grave » indique à l’AFP Julien Damon, professeur à Sciences Po, en référence à des sondages Valeurs, Eurobaromètre et World Value. Un comportement visiblement bien français. « Au Royaume-Uni les transports sont plus chers et la fraude moins importante » note-t-il.

« Les Français estiment que les transports publics leur appartiennent »A titre d’exemple, la fraude n’est que de 1,1% à Rome, contre 5%  dans le métro à Paris, et près du double dans les bus et trams. « Dans un pays catholique, la transgression est un sport national » déclare de son côté Michel Onfray. Dans les pays protestants, « on est redevable de ce qu’on fait parce qu’on entretient un rapport direct à dieu » explique le philosophe. Sans oublier notre rapport très français à la loi. « Les Français considèrent que l’Etat est là pour veiller au respect de la Loi et refusent d’être leur propre policier » explique lui Alain Mergier, sociologue à la Fondation Jean Jaurès. « Ils estiment aussi que les transports publics leur appartiennent : s’ils n’ont pas payé leur billet, ils ne volent personne ! ».

Publicité
« Les transports en commun devraient être gratuits comme les bibliothèques »Reste que la fraude coûte chaque année des millions d’euros aux compagnies de transports. Elle s’élève ainsi à 300 millions par an pour la SNCF, et 100 millions pour la RATP. Une situation qui inquiète l’Etat, qui souhaite renforcer les contrôles dans les transports. Mais ces dispositifs ont eux aussi un coût. Du côté des usagers, sur lesquels la peur du contrôleur ne semble pas exercer beaucoup de pression, on demande à l’inverse la gratuité. « Les transports en commun devraient être gratuits comme les bibliothèques, les piscines, la santé, l’éducation et tout ce qui est construit avec l’argent prélevé sur le contribuable » estime Michel Onfray. Une solution mise en place avec succès à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, il y a quatre ans. Résultat : la fréquentation des transports a augmenté de 170% et le trafic automobile baissé de 10%.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

8 commentaires

Merci de rectifier votre

Portrait de G.BUVRY

 <img src="images/spacer.gif" sty

Merci de rectifier votre titre et de dire "cette chance pour la france N° 1 de la fraude"

Votez pour ce commentaire: 

Il faut dire qu'en France,

Portrait de Mylilou

Il faut dire qu'en France, les transports en commun sont très chers mais bien sûr ce n'est pas une raison de frauder, d'autant plus que c'est une certaine catégorie de personnes qui le font.

Votez pour ce commentaire: 

"FRANCAIS" ca ne veut plus

Portrait de jacques du 38

"FRANCAIS" ca ne veut plus dire grand chose de nos jours !  Faut pas confondre, le Français du fin fond de la Creuse.....et le Français de la Castellane à Marseille !  Je ne pense pas que le premier soit un fraudeur notoire lui !!!!

Votez pour ce commentaire: 

C'est sans doute vrai que ce

Portrait de Melivo

C'est sans doute vrai que ce sont surtout les parisiens mais ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a un raz le bol total des conditions de transport. Je prends le RER B. J'ai 63 ans et je n'avait jamais fraudé mais c'st insupportable de voir coment on est traité. Jamais un aller retour sans problème. Des pannes tous les jours, des incidents voyageur, je vous passe les différents termes et des heures d'attente sans aucune explication valable. Les gens arrivent en retard au travail et n'ont pas d'alternative. Un jour, un ingénieur informatique, assis devant moi a expliqué à sa voisine qu'il avait décidé de ne plus payer car la SNCF ne tenait pas son contrat. Je fais de même maintenant. On me laisse en rade. La fois suivante je triche. Donc une fois sur deux je ne paie pas. Une fois, j'ai eu des scrupules et j'ai payé mon ticket. Je suis restée attendre 3/4 d'heures à Denfert-Rochereau sans explication puis on nous a indiqué que le trafic était interrompu sur la ligne B. A 19h30, j'ai dû regagner l'appartement d'une amie à Montreuil où mon mari est venu me chercher en voiture dans la soirée. Je ne vous dis pas les conditions. On nous prend pour du bétail. Tant que c'est comme ça je frauderai.

Votez pour ce commentaire: 

quel titre accrocheur ! Il

Portrait de Gerfault

Gerfault

quel titre accrocheur ! Il est trés erroné ! Pourquoi dire les Français ! Alors qu'il s'agit essentiellement des parisiens et des villes qui ont un métro ou assimilé ! Un bémol a cette assertion , la RATP a fait le choix du tout mécanique et éléctronique avec ses failles ! Elle s'est laissée déborder considérant que la fraude serait une perte marginale, elle s'est trompée;
C'est exactement le même phénoméne qui se produit avec les courtes peines de prison qui ne sont pas exécutées , phénoméne qui va donc s'amplifier avec cette nouvelle loi que prépare la garde des sceaux !
Sacrifiez au nom de votre incapacité à gerer la nature humaine et nous retournons lentement à l'epoque des cavernes ! Et dire qu'ils sont plus de 500 à voter les lois d'une république qui part à vau l'eau !
Certes de grands principes , mais en complet décalage avec la réalité.

Votez pour ce commentaire: 

excellents articles de Julien

Portrait de stvi

 stvi

excellents articles de Julien Damon   Alain Mergier, Michel Onfrey,l' AFP compilé par  http://www.jeanmarcmorandini.com/article-309559-la-fraude-aux-transports-en-commun-un-sport-national-francais.html et résumé par Planet ....   

Votez pour ce commentaire: 

avant de dire que c'est des

Portrait de pircque

avant de dire que c'est des francais on voudrait avoir des noms qui ne  sont certainement pas  d'origine francaise 

Votez pour ce commentaire: 

J'utilise journellement les

Portrait de Frasse

J'utilise journellement les transports en commun et je peux certifier qu'il n'y a pas beaucoup de fraudeurs parmi les "vrais" français. Les resquilleurs et resquilleuses sont le plus souvent d'origine africaine, maghrébine, ou autre - légalement ou illégalement dans le pays. J'ai été, cela à plusieurs reprises, bousculé et insulté au passage des portillons dans les stations de métro. Avec le gouvernement plus que complaisant que nous avons actuellement et qui fait ami-ami avec les délinquants, cela n'ira qu'en empirant.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité