Dimanche, quatre Femen seins nus ont manifesté contre un groupe d’extrême droite qui rendait hommage à Jeanne d’Arc, dans le 1er arrondissement de Paris.

 

Ce dimanche 12 mai, place des Pyramides, dans le 1er arrondissement de Paris, quatre Femen sont venues manifester lors du rassemblement d’un groupe d’extrême droite qui rendait hommage à Jeanne d’Arc. Cette journée de défilé dans les rues de Paris répondait à l’appel lancé par le groupe d’extrême droite Civitas, proche des catholiques intégristes.

 

Les quatre jeunes femmes sont apparues seins nus au quatrième étage d’un immeuble haussmannien situé juste en face de la statue de bronze de la Pucelle, où s'étaient donné rendez vous du groupe d’extrême droite. Les Femen ont ensuite déployé une grande banderole rouge sur laquelle était inscrit "Sextermination for nazism" (néologisme "sextermination" pour le nazisme) ainsi que "Neofeminism is watching you " (le néo féminisme vous regarde). Ces slogans étaient accompagnés de dessins de femmes nues brandissant le poing.

 

Lors de leur apparition, des militants d’extrême droite ont hurlé "Femen au bûcher","Femen salopes" ou "Police complice". Un cordon de CRS s’est ensuite rapidement mis en place devant l’immeuble, empêchant quiconque d’y accéder. Une demi-heure plus tard, les quatre Femen ont été descendues une par une par les pompiers de Paris, par le biais de la grande échelle.

 

Les militants d’extrême droite ont ensuite continué leur hommage à Jeanne D’Arc, affublés de pancarte telle que "Sainte Jeanne d’Arc, sauvez la France." "Cette journée permet aussi de rappeler que d'autres mobilisations sont prévues, notamment le 26 mai. Même si Civitas "ne défilera pas avec Frigide Barjot, mais sous nos propres couleurs" a affirmé Alain Escada, porte-parole de Civitas au journal Le Monde.