Les Femen se sont encore fait remarquer. Elles ont débarqué seins nus ce mardi dans la cathédrale de Notre-Dame-de-Paris pour célébrer à leur manière la démission du pape benoît XVI. Une initiative qui n’a pas remporté l’adhésion générale.

Souvent accusée de provocation et de ne pas servir la cause féminine de manière intelligente, les Femen se sont de nouveau fait remarquer ce mardi. Un groupe de militantes féministes s’est en effet introduit dans la cathédrale de Notre-Dame à Paris, seins nus comme il se doit, pour célébrer à leur façon la démission du pape Benoît XVI. La poitrine et le dos barrés de différents messages, comme « crise de foi », « pope no more » ou encore « game over », les Femen ont déambulé dans la cathédrale et sur le parvis devant un public médusé.

Publicité
Cette initiative a en effet offensé, voire choqué, certains catholiques, et a été condamnée par Manuel Valls. Le ministre de l’Intérieur a fait part de sa consternation et a assuré son « soutien aux catholiques de France qui ont pu être offensés par ce geste grossier ». « Ces agissements, commis au sein même d'un lieu de culte, sont contraires aux valeurs républicaines qui offrent - faut-il le rappeler -, à chacun, la possibilité de s'exprimer librement » a-t-il déclaré. « Si la laïcité permet à chacun de croire ou de ne pas croire en toute liberté, la République entend, dans le même temps, garantir à tous les croyants de pouvoir pratiquer leur religion dans la dignité et le respect mutuel ».

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité