Douze Claudettes avaient porté plainte en mai dernier pour toucher des indemnités lorsqu’aujourd’hui encore sont diffusées des images d’elles aux côtés de Claude François. Elles ont perdu leur procès et ne toucheront pas un seul centime.

Les douze Claudettes présentes aujourd'hui au tribunal de grande instance de Paris n’ont pas obtenu gain de cause. Elles ne toucheront pas un seul centime lorsque des images d’elles, enregistrées il y a d’années passeront à la télévision ou seront copiées sur DVD. Elles réclamaient 16 000 euros de droit à l'image chacune à la Spedidam, soit la Société de Perception et de Distribution des Droits des Artistes-Interprètes. Leur avocat, Maître Daniel Richard a déclaré qu’elles avaient "eu le courage de s’attaquer à un mastodonte financier qui gère des millions d’euros dans des conditions d’opacité qu’elles dénoncent", révéle Ouest France.

Publicité
Lydia Naval, alias Ketty, a été l'une des mythiques danseuses de Claude François, elle a déclaré à la suite de ce procès qu’elle ne trouvait pas ce verdict normal : "on est toujours dans l’actualité et la Spedidam a collecté de l’argent avec la variété sans nous le reverser. On se fait avoir." Cette femme qui a aujourd’hui 63 ans était Claudette dans les années 70 et a suivi Claude François sur scène pendant 6 ans. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité