Ce rapport est attendu tous les ans comme le bilan de la politique du gouvernement sur l'année passée. L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a publié ce vendredi les chiffres de la délinquance telle qu'enregistrée par les force de l'ordre. Etat des lieux.

Manuel Valls n'a passé que huit mois au ministère de l'Intérieur en 2012, et pourtant, c'est lui qui porte le bilan de toute l'année. Ce vendredi, il a ainsi présenté le rapport de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) pour l'année dernière.

Ce rapport, qui présente les données enregistrées par les forces de l'ordre, montre clairement une diminution des homicides entre 2011 et 2012. Ce paramètre est à son plus bas niveau depuis 1996. En 2012, la police a en effet constaté un recul de 2,3%, la gendarmerie de 22,4%. Cependant, les tentatives d'homicide ont largement augmenté : 11% de plus pour la police, 34,9% pour la gendarmerie.

Plus de cambriolages en 2012C'est la première année que l'ONDRP fait la différence entre les chiffres de la police, où se produisent 75% des faits, et ceux de la gendarmerie au lieu de les regrouper. En effet, la gendarmerie a utilisé cette année un nouveau logiciel de comptage qui semble présenter des erreurs. Certains chiffres ont donc été tout simplement écartés.

En ce qui concerne les biens, l'ONDRP précise que comme en 2011, les cambriolages de résidences principales sont en hausse en 2012. La police en a dénombré 4,7% de plus, et 14,7% de plus pour la gendarmerie. Les vols aussi ont connu une recrudescence, +8,5% pour les vols à la tire, et +8% pour les vols avec violences contre les femmes, par exemple.

Moins de vols avec armeCependant, l'Observatoire signale que les vols violents avec arme ont diminué de 6,4% dans les zones de police, et de 9,1% dans les zones de gendarmerie. Quant aux vols de véhicules, ils ont reculé de 3% en ville, et de 1,2% dans les campagnes. Pour les sacs à main, on a vu une baisse de 26,4% entre 2009 et 2012 en zone police et de 19,1% sur la même période en zone gendarmerie.

Par ailleurs, contrairement à ce que soutient l'opposition, l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales remarque que selon la police, les violences physiques non crapuleuses ont baissé de 1,5% en 2012.

"Les violences sur les personnes, sur les femmes, les cambriolages augmentent depuis des années"Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur sous Nicolas Sarkozy estimait cette semaine qu'elles avaient augmenté de 6% en un an. Mais l'ONDRP ne peut en réalité ni confirmer ni infirmer, puisque les seuls chiffres récoltés valables restent ceux de la police.

Pour conclure, Manuel Valls a déclaré que "les violences sur les personnes, sur les femmes, les cambriolages augmentent depuis des années. C'est vers ces phénomènes [...] que nous devons évidemment nous engager".

Publicité
Le ministre de l'Intérieur souhaite par ailleurs repenser les méthodes de statistiques sur la délinquance, pour qu'il n'y ait pas de "manipulations" et que tout soit "transparent". En attendant, il a déclaré qu'il souhaitait une totale "indépendance" de l'ONDRP et qu'il allait "assumer ces chiffres" et "regarder en face la réalité de la délinquance".

Avec AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :