Délégué général du groupe Malakoff-Médéric, Guillaume Sarkozy a évité de peu l'escroquerie de sa société. Son adresse e-mail aurait été usurpée courant août.

Cette simple usurpation d'adresse e-mail aurait pu avoir de lourdes conséquences. Délégué général du groupe Malakoff-Médéric, le frère de l'ancien chef d'Etat a évité de justesse qu'un petit malin escroque sa société, a révélé Le Parisien. En effet, l'adresse professionnelle de Guillaume Sarkozy aurait été piratée et par conséquent, son identité usurpée.

Selon le quotidien, un cadre de l'entreprise aurait reçu un mail de Guillaume Sarkozy le 11 août dernier. Celui-ci demandait qu'un contact soit pris avec un avocat dans le but de réaliser un transfert de fonds pour une OPA classée comme étant "confidentielle". Par prudence, le cadre serait allé se renseigner sur cette opération au près du principal intéressé.

A lire aussi : Thomas Hollande : la boite mail du fils du chef de l'Etat a été piratée

Publicité
"Escroquerie aux présidents"Guillaume Sarkozy aurait tout de suite démenti être à l'origine de cet e-mail. Le jour même, il serait allé jusqu'à porter plainte auprès du commissariat du IXe arrondissement de Paris, a rapporté Le Parisien. D'après le quotidien, ce genre d'arnaques, appelées "escroquerie aux présidents" ou "faux ordres de virements internationaux", auraient d'ores et déjà fait des centaines de victimes en France. Par conséquent, une enquête a été ouverte. La préfecture de Police de Paris ainsi que la brigade des fraudes aux moyens de paiement sont en charge du dossier afin de retrouver l'auteur de cette tentative d'escroquerie.

Vidéo sur le même thème : Entretien : "Gagner des parts de marché" Guillaume Sarkozy, Malakoff Médéric