Taguée jeudi par une déséquilibrée, la célèbre peinture de Delacroix "La Liberté Guidant le Peuple" va pouvoir être restaurée.

C'est le fil rouge de cette fin de semaine. Après avoir appris que la déséquilibrée qui avait taguée le chef d'œuvre de Delacroix "La Liberté Guidant le Peuple" pourrait être une adepte de la théorie du complot, les autorités compétentes viennent d'annoncer que le tableau a pu être restauré. C'est donc le soulagement qui prédomine, et l'œuvre de 260 cm sur 325 cm a donc été débarrassée du gribouillis à l'encre indélébile "AE911" qui la défigurait.

Publicité
L'écueil n'avait pu être évité malgré la présence d'une barrière de mise à distance, un dispositif identique à celui mis en place lorsque le tableau était exposé au Louvre. Le troisième déplacement du tableau figurant les journées révolutionnaires de 1830 n'aura heureusement pas été fatal à la peinture devenue une véritable icône nationale. Après Tokyo en 1999, et Strasbourg en 2004, l'incident survenu lors du déplacement à Lens "ne remet pas en cause la volonté de faire partager à tous les chefs-d’ œuvre du Louvre à Lens, qui a déjà accueilli 205 000 visiteurs depuis son ouverture" annonce le musée dans un communiqué.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité