Alors que François Hollande sera ce jeudi soir l’invité de Léa Salamé sur France 2, Le Canard Enchaîné révèle qu’elle aurait été choisie en raison de qualités qui n’ont pas grand-chose à voir avec ses talents journalistiques. 

François Hollande sera ce jeudi soir l’invité de Léa Salamé dans l’émission "Dialogues citoyens" sur France 2. La journaliste ne sera pas seule face au président, David Pujadas et Karim Rissouli seront à ses côtés. Nathalie Saint-Cricq, la responsable politique de la chaîne sera en revanche absente du plateau. Celle-ci aurait été écartée au profit de sa collègue qui officiait autrefois sur iTélé.

Dans son dernier numéro, le Canard Enchaîné révèle en effet que Léa Salamé aurait été choisie en raison de qualités qui n’ont pas grand-chose à voir avec ses talents journalistiques. Elle est "virevoltante et sexy", aurait répondu Michel Field, le patron de l’information de France Télévisions, "à ceux qui lui demandent", écrit le journal satirique. Nathalie Saint-Cricq a certainement dû apprécier.

A lire aussi – Léa Salamé, la nouvelle reine du Paf ?

Publicité
Les exigences de l’ElyséeOutre la présence de Léa Salamé, l’émission de ce jeudi soir fait également parler d’elle en raison de la déprogrammation de deux Français, une syndicaliste et un agriculteur, qui devaient initialement se retrouver face à François Hollande pour lui poser leurs questions. Selon Le Monde, ce changement serait dû à un accord passé entre l’Elysée et la direction de la chaîne et ce, afin de préserver le chef de l’Etat. Des informations que la chaîne a cependant démenties, arguant que le panel de participants avait été réduit de six à quatre "pour laisser le temps aux journalistes d'approfondir les sujets".

VIDEO Le lapsus "olé-olé" de Léa Salamé sur Aymeric Caron 

 

Publicité