Face à l'entrée agressive de Free sur le marché, l'opérateur de téléphonie mobile SFR va devoir prendre de nouvelles orientations stratégiques : fermer des boutiques et développer de nouveaux partenariats.

Touché mais pas coulé. Ça ne consolera sans doute pas les salariés des 150 boutiques SFR que le groupe prévoit de fermer en 2014, mais c'est la seule stratégie que la marque sur fond rouge envisage pour faire face à la concurrence de Free, selon Les Echos. L'entrée sur le marché de l'opérateur anglo-saxon commence à avoir des effets sensibles sur les marges de la filiale de Vivendi.

Pour contrer l'avancée de son concurrent, la direction a esquissé un plan de bataille. Premiers sur la ligne de front, les 850 boutiques chargées de promouvoir les lignes avec ou sans fils, sont sur le fil du rasoir. La Société Française du Radiotéléphone compte ramener ce chiffre à 700 pour l'horizon 2014. Deuxième volet de l'opération : revoir les partenariats stratégiques du groupe et privilégier les offres prépayées avec Auchan et Carrefour.

Publicité
Alors que la stratégie "Sim Only" de Free, c'est-à-dire la vente de forfait avec cartes SIM sans téléphones, fait des ravages, l'opérateur historique de la téléphonie en France, avec Orange et Bouygues Télécom, va maintenir ses investissements. Malgré des prévisions en recul d’un milliard d’euros pour 2015 par rapport à 2012 (11,3 milliard d'euros), SFR continuera à investir, en particulier dans la nouvelle technologie 4G.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité