La chienne d’Eric Portheault, le nouveau directeur de Charlie Hebdo, était présente dans les locaux du journal lors de l’attaque du 7 janvier 2015. 

© Twitter Anaïs Ginori

Dans un article paru ce jeudi, le journal britannique Daily Mail explique comment, un an jour pour jour après l’attentat sanglant à Charlie Hebdo, la chienne du journal a permis aux survivants de comprendre que l’assaut était terminé.

A lire aussiAssaut à Saint-Denis : la chienne Diesel est morte sur le coup

Lila, un cocker roux, était présente à la rédaction de l’hebdomadaire satirique lorsque les frères Kouachi ont entamé leur carnage. Elle était même aux pieds du dessinateur Cabu, assassiné aux côtés de ses collègues Wolinski, Charb, Honoré et Tignous. La chienne, appartient en fait à Eric Portheault, le nouveau directeur de la rédaction, mais elle préférait Cabu qui la gâtait souvent avec du jambon ou des petits gâteaux.

Lila se réfugie dans les bras de son maître lors de l’assaut

Publicité
Les survivants de l’attaque ont déclaré avoir compris que l’assaut des frères Kouachi était terminé quand ils ont entendu les bruits des pattes de la chienne sur le sol. Au moment de l’attaque, la chienne Lila, qui était dans les pieds de Cabu, s’était vite réfugiée dans ceux de son maître, Eric Portheault, qui l’a prise ensuite dans ses bras. Les deux verront ensuite passer les terroristes, sentant leur dernière heure arrivée. Une fois l’assaut terminé, Lila est retourné sur les lieux du crime, cherchant désespérément son admirateur Cabu qui venait d’être abattu froidement.

Depuis ce 7 janvier 2015, Lila est devenue la mascotte de la rédaction.

Vidéo sur le même thème : "Les ombres de l'après-"Charlie""