Patricia Darré est journaliste et médium. Depuis 20 ans, elle peut voir et parler avec les défunts et parfois interagir avec eux. Elle nous raconte sa vie entre la vie et l’au-delà.

©N'ayez pas peur de la vie/Patricia Darré

Si vous pouviez voir et parler avec les défunts, que feriez-vous ? Nous avons pu poser cette question à Patricia Darré, journaliste radio et médium depuis 20 ans. Cette Berrichonne (Berry) de 57 ans peut en effet voir les morts, parler et même interagir avec eux.

Dans son nouveau livre N’ayez pas peur de la vie, paru aux éditions Michel Lafon, elle explique les relations qu’elle entretient avec certains défunts et alerte sur les dangers à éviter lorsque l’on veut entrer en contact avec "l’autre côté".

A lire aussi- Maison hantée ? D'étranges phénomènes poussent une famille à fuir son domicile

Les premières apparitions ont commencé en 1995, peu de temps après la naissance de son fils. En pleine nuit, alors que Patricia dormait, elle a entendu une voix dans sa tête. "C’était 1h10 du matin. Cette voix m’a dit de prendre un stylo et d’écrire. Après une brève résistance, j’ai saisi un stylo et ma main s’est mise à tracer des lettres. C’était la première fois que j’étais confrontée à ce genre de chose. Avec le recul, je me dis que c’est arrivé à ce moment là parce que j’étais heureuse, tout allait bien. J’étais probablement plus réceptive aux manifestations.", nous a-t-elle confié.

Après un rendez-vous avec un psychologue, ce dernier lui confirme qu’elle est médium. "Je pensais que je devenais schizophrène, mais quand j’ai commencé à écrire la vie de mon psychologue devant lui alors que je ne le connaissais pas, j’ai compris que c’était autre chose.", se rappelle Patricia.

Quand on voit son premier mort

"J’étais chez des amis pour dîner, nous étions attablés. Puis d’un coup je vois un homme au bout de la table. Je comprends qu’il est mort parce que je le perçois en 2D, comme une image mouvante. Il me parle, sauf qu’il n’ouvre pas la bouche, je l’entends dans ma tête, comme une sorte de télépathie." Il s’avère que cet homme était le défunt père de l’un de ses amis, attablé avec elle.

Contrairement aux films et aux séries fantastiques, les fantômes ne sont pas décharnés ou sanguinolents, d’après la médium. "C’est n’importe quoi cette vision que l’on prête aux défunts !", s’emporte-t-elle. Ils se montrent à moi comme ils se souviennent d’eux-mêmes au meilleur de leur forme. Par exemple, un monsieur qui est mort à 90 ans prendra l’apparence qu’il avait à 30 ans, dans la force de l’âge. En aucun cas ils ne sont horribles." S'ils semblent vivants, Patricia précise cependant qu’elle les perçoit en noir et blanc.

Médium et parfaitement bien dans sa peau

A voir des morts tous les jours, l’on pourrait penser que Patricia Darré a une vie trépidante, voire bien effrayante. Pourtant, selon elle, il en serait tout autre. "Je vis tout à fait normalement. Le surnaturel n’est pas omniprésent dans ma vie et je fais en sorte qu’il le reste. Au début je commençais à voir les morts de partout. Il y a énormément de défunts, qui restent sur terre pour terminer une mission qu’ils n’ont pas eu le temps de finir de leur vivant. Dans la rue, si je laisse mon don s’exprimer, je peux voir les morts marcher avec nous. Pour éviter d’être submergée par toutes ces informations, je filtre mes perceptions. Comme un croque-mort lorsqu’il rentre chez lui après une journée de boulot. Il met de côté son travail et se concentre sur sa vie"

Journaliste… et médecin de l’au-delà

Tous les jours, dans sa maison située dans le Berry, Patricia reçoit de nombreuses visites (de vivants). En effet, elle est aussi connue pour travailler en étroite collaboration avec un docteur anglais, William Lang, décédé en 1937. "Une nuit, il m’a contacté et m’a proposé de travailler avec lui, en tant qu’intermédiaire pour soigner les vivants, explique la journaliste. J’ai accepté et nous soignons beaucoup de personnes." Des consultations que Patricia ne fait pas payer. "Evidemment, ce n’est pas moi qui soigne, c’est le docteur Lang à travers moi, je ne ferai jamais payer", assure-t-elle.

Entretien avec Napoléon, Jeanne d'Arc et Gilles de Rais

Publicité
Au final, la quinquagénaire doit non seulement transmettre des messages de la part des morts destinés à leurs proches vivants, "des messages précis qui apportent quelque chose aux vivants, qui ne les laissent pas dans la confusion comme le font certains charlatans", mais aussi faire passer certains défunts "de l’autre côté", quand ils se sentent prêts.

Patricia Darré est également connue pour avoir été en contact avec Napoléon Bonaparte, Jeanne d’Arc ou encore Gilles de Rais.

Vidéo sur le même thème : Patricia Darré "La Terre vibre différemment et le temps s’accélère"

Publicité