Pour la première fois depuis longtemps, le gouvernement a annoncé la baisse des prix du gaz pour février. Une baisse minime qui ne compensera toutefois pas l’augmentation survenue en janvier et le rattrapage tarifaire qui va mettre en place GDF-Suez.

C’est quasiment historique, le prix du gaz, en hausse quasi-constante depuis 2010, va baisser en février. Pas de quoi sauter au plafond toutefois puisque la ristourne va rester modeste : -0,5%.  Une baisse qui apparait d’autant plus modeste quand on la compare à la hausse du moins précédent, +2,4% en janvier. Pour couronner le tout, GDF-Suez s’apprête à rattraper un retard de facturation de 2011, qui pourrait atteindre selon les cas 70 euros par foyer.

« Cette baisse est le résultat de la réforme mise en place en décembre. Sans elle, on aurait enregistré en février une hausse de 0,15 % des tarifs du gaz » a tenu à préciser la ministre de l’Ecologie et de l’Energie. Une réforme qui bouleverse une nouvelle fois les règles de calcul des prix du gaz.

Publicité
La place laissée aux prix du marché va augmenter selon une logique qui devrait être a priori plus favorable au consommateur que celle des contrats longue-durée conclus avec GDF-Suez, généralement indexés sur les prix du pétrole. Les tarifs seront réexaminés tous les mois et non plus chaque trimestre pour éviter des variations trop importantes et donc, le plus souvent, de mauvaises surprises. La formule de calcul devrait être, elle, a priori, remise à plat chaque 1er juillet.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité