Il y a un peu plus d'un mois, Hélène Pastor mourait à la suite de ses blessures. Hier, nous apprenions que sa fille Sylvia était supçonnée d'avoir commandité le meurtre de sa mère. Planet.fr revient sur cette histoire digne des plus sombres polars.

© Capture Twitter / France Bleu Azur

Nice, mardi 6 mai 2014, 19h30. Sur le parking de l’hôpital de L'Archet de Nice, un homme aidé d’un complice fait feu en direction d’un monospace qui quittait les lieux. À son bord, la richissime Hélène Pastor venue rendre visite à son fils, et son chauffeur, Mohamed Darwich.

Ce dernier succombera rapidement des suites de ses blessures. Puis le 21 mai, c’est au tour de la milliardaire de trépasser à l'âge de 77 ans. L’émotion est vive sur le rocher.

Qui peut bien en vouloir à la famille Pastor ? L’enquête semble piétiner mais un mois plus tard, c’est sa fille, Sylvia Pastor, qui est placée sous les verrous…

Retour sur cette affaire digne d’un roman policier.

Lire aussi : Affaire Hélène Pastor : "des mouvements financiers suspects sur les comptes du gendre"

Qui sont les Pastor ?

Il faut remonter à la fin 19ème siècle pour comprendre l’empire de cette dynastie aujourd’hui richissime. En 1880, un immigré italien répondant au nom de Jean-Baptiste Pastor débarque sur le Rocher. Maçon, il va faire l’acquisition de terres marécageuses non encore exploitées. C’est son fils Gildo qui va faire fructifier ce patrimoine dans les années 60. Conscient de la rareté du bien qu’il a entre les mains, il ne vend pas, il bâtit puis loue. Aujourd’hui, on considère que la famille est propriétaire de plus d’un quart de Monaco. Gildo a eu trois enfants. Victor, Michel et Hélène. Cette dernière était jusqu’à cette affaire l’unique usufruitière de cet empire colossal.

Hélène Pastor, la discrète

Assez peu mondaine, elle était surtout connue pour sa discrétion. Elle n’a jamais travaillé de sa vie qu’elle consacrait à gérer d’une main de fer son patrimoine par le biais de sa S.A, Hélène Pastor Pallanca. La riche héritière à deux enfants, une fille et un fils. Ce dernier porte le prénom du grand-père, Gildo. Homme d’affaires, il avait été victime d’un AVC et c’est après lui avoir rendu visite qu’Hélène sera prise pour cible. Sa fille Sylvia, est quant à elle mariée à Wojciech Janowski, consul honoraire de la Pologne à Monaco que Metronews présente comme très investi dans le caritatif. Avec ses deux enfants, Hélène Pastor se montrait généreuse. Tous les mois, elle leur versait 500.000 euros chacun.

Le mobile du meurtre

Pour les enquêteurs, cela ne fait pas de doute. C’est bien l’argent qui est au cœur de cette affaire. Sylvia Pastor et son mari sont soupçonnés d'avoir commandité le guet-apens dans lequel est tombée la milliardaire. "Des mouvements financiers suspects ont été repérés sur les comptes du gendre. Ils méritent d'être expliqués" a déclaré mardi le procureur de Marseille Brice Robin. Une perquisition a d’ailleurs été effectuée au domicile des époux Pastor Janowski.

Publicité
Si la piste familiale est privilégiée, reste à prouver les raisons d’un tel contrat passé avec des truands marseillais qui, par ailleurs, ne se sont pas distingués pour leur discrétion. "Des liens sont apparus avec deux individus que je peux qualifier d'intermédiaires en relation directe avec les deux suspects" a renchéri hier le procureur de la République. Pour l’heure, dans un premier temps le couple était compté parmi les 19 personnes placées en garde à vue. Et 19 personnes, ça fait 19 aveux potentiels…

Cet après-midi, dix personnes ont été libérées de leur garde à vue. La fille de la riche héritière et son gendre reste eux sous le coup de cette procédure.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité