Il avait avoué avoir donné un violent coup de volant, provoquant ainsi l’accident de car qui a coûté la vie à deux personnes dans la nuit de samedi à dimanche dans l’Aude. Après examen psychiatrique, il apparait qu’il souffre de « bouffées délirantes paranoïaques ».

© AFP

L’accident de car qui a coûté la vie à deux personnes et blessé une trentaine d’autres dans la nuit de samedi et dimanche, a été causé par l’intervention d’un passager, a confirmé le parquet de Narbonne dimanche après-midi. L’homme, un Ukrainien d’une trentaine d’années, a en effet avoué qu’il s’était approché du chauffeur  et souhaitait que ce dernier s’arrête pour satisfaire un « besoin pressant ». Devant son refus, il a donné un violent coup de volant, provoquant ainsi la sortie de route de l’autocar qui reliait Marseille à Murcia, en Espagne.

L’Ukrainien souffre de « bouffées délirantes de type paranoïaques »David Charmatz a indiqué dimanche que l’enquête allait se pencher sur la personnalité de l’individu. « On cherche aussi à savoir si, sur le plan psychiatrique, cet Ukrainien est parfaitement équilibré parce que c'est un geste tellement inconsidéré qu'il faut aussi s'intéresser à sa personnalité » a déclaré le procureur. L’examen psychiatrique réalisé par un médecin expert révèle que l’Ukrainien souffre de « bouffées délirantes de type paranoïaques ». En d’autres termes, il pourrait être déclaré pénalement irresponsable de ses actes.

Publicité
Interné dans une unité psychiatriqueDavid Charmatz a ainsi confirmé que « les troubles psychiques qu'il subissait avaient fortement altéré, voire aboli son discernement » au sens du Code pénal. « Cela signifie qu'en l'état de ce premier examen psychiatrique, le passager serait... irresponsable de ses actes » a-t-il indiqué. Sa garde à vue a donc été interrompue, et l’homme a été interné dans une unité de soins psychiatriques à Limoux, dans l’Aude.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité